Hausse du bénéfice et du dividende de Philips

Le bénéfice net du groupe néerlandais, numéro un européen de l’électronique grand public, est ressorti à 680 millions d’euros pour les trois derniers mois de 2006. Les 20 analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un bénéfice de 396 millions, contre 332 millions enregistrés un an auparavant.
Un taux d’imposition plus faible et une plus-value exceptionnelle supplémentaire de 129 millions d’euros tirée de la vente de son unité de microprocesseurs ont dopé le bénéfice de Philips.
Le chiffre d’affaires du groupe néerlandais est en recul à 8,128 milliards d’euros sur les trois derniers mois de 2006, contre 9,52 milliards un an plus tôt et un consensus de 8,322 milliards. Le C.A a baissé après la vente en septembre dernier des activités de semi-conducteurs à des fonds de capital-investissement et la concentration dans l’électronique grand public sur les segments les plus rentables comme les écrans plats. L’amélioration de la performance de Philips et le relèvement de son dividende s’expliquent en partie par l’accent mis sur des activités plus stables et à plus fortes marges comme l’éclairage, les systèmes médicaux et les appareils électroménagers.
«Il s’agit de notre plus forte augmentation de dividende en 10 ans», a déclaré lors d’une conférence téléphonique le directeur général de Philips, Gerard Kleisterlee, ajoutant que ce dividende représentait un peu plus de 50% de son bénéfice net et que le groupe visait un ratio de 40-50% dans l’avenir, contre 25 à 30% jusqu’à présent.
Le résultat opérationnel (Ebit) ressort à 665 millions d’euros, légèrement supérieur au consensus de 653 millions, mais inférieur aux 971 millions d’euros dégagés un an auparavant avec 246 millions d’euros d’éléments exceptionnels. En tenant compte de la cession des activités de semi-conducteurs, l’Ebit 2005 ressort à 795 millions.
Le titre Philips, qui cède 0,71% à 29,17 euros, a gagné environ 11% depuis janvier 2006, surperformant l’indice européen des technologiques, en hausse de 4%. Philips vise toujours une progression de 5 à 6% de son chiffre d’affaires en 2007.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *