Hausse du yen : Moody’s abaisse d’un cran la note nipponne

Hausse du yen : Moody’s abaisse d’un cran la note nipponne

Le gouvernement japonais a annoncé mercredi, une série de mesures pour contrer la vigueur du yen, dont une ligne de crédit de 100 milliards de dollars (69 milliards d’euros) pour encourager les entreprises nippones à investir à l’étranger et une surveillance accrue du marché des changes. Ces annonces sont intervenues peu après l’abaissement d’un cran par Moody’s de la note de crédit du Japon, ramenée à Aa3, qui accroît un peu plus la pression sur les finances du pays. Le ministre des finances Yoshihiko Noda a dit espérer que ces mesures enrayeraient la hausse du yen, valeur refuge dans le contexte de défiance des investisseurs envers tout actif risqué. Mais la devise nippone n’en a pas moins grimpé face au dollar. Vers 06h00 GMT, le yen se stabilisait autour de 76,60 yens pour un dollar (-0,04%). «Nous sommes en train de surveiller avec beaucoup plus d’attention qu’auparavant s’il y a des activités spéculatives sur le marché. Nous n’exclurons aucune option et agirons de manière décisive quand ce sera nécessaire», a déclaré Yoshihiko Noda lors d’une conférence de presse. «Nous avons décidé de mettre sur pied ce plan pour montrer notre forte détermination à agir si les récentes hausses du yen persistent, ou si le yen continue à grimper». La Banque du Japon a dit espérer que ces mesures aideraient à stabiliser le marché des devises. «La BoJ continuera à surveiller avec attention la manière dont les mouvements de change affectent la perspective économique et les prix», a-t-elle dit dans un communiqué. La facilité de crédit, en place pendant un an, puisera des fonds en dollars dans les réserves de change du Japon et doit permettre aux entreprises japonaises d’acheter des sociétés à l’étranger ou des ressources énergétiques, a expliqué le ministère des finances dans un communiqué. Tokyo va également demander aux grands établissements financiers de lui faire part des positions prises par les cambistes sur le marché des changes jusqu’à fin septembre, afin de renforcer la surveillance des transactions.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *