Hausse timide à la bourse de Casablanca

Hausse timide à la bourse de Casablanca

La sphère boursière renforce, timidement, sa tendance haussière à l’issue de la première session de la semaine, comme en attestent les évolutions de ses deux principaux indicateurs. En effet, l’indice vedette de la place financière marocaine, le MASI, a amélioré ses gains de 0,23% à 9.225,56 points. L’indice MADEX, qui regroupe les titres des grandes capitalisations les plus liquides, s’est également inscrit dans la même tendance, en s’appréciant de 0,16% à 7 527,83 points. Les performances year-to-date des deux indices de la place en ressortent, de ce fait, améliorées à +66,55% pour le MASI et à +72,70% pour le MADEX. Selon la lettre boursière quotidienne de BMCE Capital, la valorisation globale de la place casablancaise s’est ainsi établie à 405,4 milliards de dirhams. Généré à 52,8% sur le marché de détail, le flux transactionnel s’est, pour sa part, élevé à 412,3 millions de dirhams.
Le marché boursier marocain continue ainsi globalement à évoluer de manière favorable. Cette première journée a, en effet, été marquée par la bonne tenue des indices du secteur de l’Immobilier dopé par les transactions sur Addoha. Autre fait marquant de cette première session de la semaine, et toujours selon les analystes financiers de BMCE Capital, les valeurs Addoha, CIH et ONA ont monopolisé plus de 70% du négoce avec des chiffres d’affaires respectifs de l’ordre de 83,6 millions de dirhams, 68,2 millions de dirhams et 40,3 millions de dirhams. Pour sa part, le marché de blocs a essentiellement été animé par des transactions portant sur l’échange de 129 042 titres BMCE Bank au cours unitaire de 1 150 dirhams.
Au palmarès des plus fortes hausses, Brasseries du Maroc s’est adjugé le maximum autorisé à 1 697 dirhams, réduisant ses pertes annuelles à -1,5%. La filiale du groupe Castel est talonnée par Afriquia Gaz qui poursuit son ascension, progressant de 5,96% à 854 dirhams. A ce niveau de valorisation, la filiale d’Akwa Group a offert un rendement de dividende estimé à 3,6% en 2006. De son côté, Maroc Leasing a gagné 4,57% à 389 dirhams, établissant sa contre-performance depuis le début de l’année à -5,1%. Du côté des baisses, Maghrebail s’est effrité de 5,56% à 510 dirhams pour seulement 12 actions traitées, ramenant ainsi ses bénéfices cumulés à +18,6%. Pour sa part, CIH s’est défait de 3,03% à 640 dirhams pour 52.037 titres échangés, réduisant sa performance 2006 à +221,6%. Dans une proportion de moindre ampleur, Branoma a reculé de 2,63% à 1 110 dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *