HCP : des jalons pour demain

Après les résultats du dernier recensement de la population communiqué fin 2004, puis l’organisation d’un séminaire consacré à la jeunesse en mars dernier, le Haut commissaire au plan Ahmed Lahlimi revient au devant, de la scène médiatique nationale. Cette fois, il est question de travaux sur les perspectives de développement socio-économique du Maroc.
Organisées sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, ces journées de réflexion prospective qui se déroulent en plusieurs sessions, ont vu la participation d’experts, chercheurs et hommes politiques, nationaux et internationaux.
M. Lahlimi présente la prospective «Maroc-2030» comme «un vaste chantier qui vise la construction de scénarios sur les futurs  possibles qu’offrent au pays l’évolution de son environnement régional et international et la dynamique de changement dans la  société marocaine».  Intitulé «Maroc 2030 : environnement stratégique et économique», le premier forum s’est déroulé les les 8-9 avril à Casablanca et était dédié à la présentation de différentes synthèses sur les perspectives de développement dans certaines régions du monde. L’occasion pour faire valoir que «le Maroc devra se situer par rapport à l’évolution de la géopolitique et de l’économie mondiale qui, à l’ère de la mondialisation, déterminera les possibilités et les opportunités du Royaume». C’est ce qu’a affirmé M. Lahlimi dans son allocution lors de l’ouverture de ce premier forum. Et d’indiquer aussi qu’il «s’avère nécessaire d’explorer les meilleures voies, d’adopter les bonnes stratégies et de définir une vision des scénarii possibles en se dotant d’outils de réflexion, de mise en perspective et de projections à long terme». D’où la démarche du Haut commissariat pour le plan. Une démarche articulée en deux approches : la première relative à l’organisation de forums, tandis que la seconde se matérialisera par l’élaboration d’études thématiques sectorielles.
Selon M. Lahlimi, ces forums ont une «fonction de cadrage», en ce sens qu’il aideront mieux à comprendre les évolutions, les changements et les perspectives sur les grandes questions qui concernent le monde et son économie d’un côté et la société marocaine de l’autre. Viendra alors l’étape des études thématiques qui couvriront les principaux champs sectoriels ou transversaux du système marocain, n’ayant d’autre finalité que de jeter les bases à  partir desquelles seront élaborés les scénarii prospectifs d’ensemble.
Après cette première session de ce premier forum, une seconde sera tenue les 22 et 23 de ce mois et sera consacrée à «la recherche d’une meilleure appréhension des évolutions possibles de l’économie mondiale». Elle sera suivie par une troisième session ayant pour point d’orgue «l’analyse de  l’état des lieux des secteurs économiques et la mise en valeur des ressources et des potentialités de développement de l’économie nationale». Ces trois sessions seront couronnées par un séminaire prévu les 20 et 21 mai prochain et ayant pour thème «Croissance économique et emploi au Maroc». C’est ce qu’a indiqué le Haut commissaire au plan, pour qui le but de ces forums vise trois grands objectifs : expliquer  l’évolution des secteurs économiques au cours des dernières décennies, faire un bilan de la situation actuelle en identifiant particulièrement les  principales faiblesses et opportunités, et enfin, analyser l’évolution tendancielle et les options alternatives.
Les résultats de ces études thématiques disposer de bases pertinentes pour des choix stratégiques pour les plans à moyen terme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *