Hébergement touristique: Les maisons d’hôtes à Tanger creusent leur sillon

Hébergement touristique: Les maisons d’hôtes à Tanger  creusent leur sillon

60% des dossiers présentés, en 2016, au niveau de la préfecture Tanger-Asilah, pour l’obtention du classement technique provisoire, sont relatifs à la création de nouvelles maisons d’hôtes.

Considérées comme un phénomène relativement nouveau à Tanger, les maisons d’hôtes ont réussi, ces dernières années, à se positionner parmi les établissements d’hébergement touristique les plus plébiscités parmi les visiteurs de la ville, en particulier étrangers. Ce secteur est promis à un bel avenir grâce à la réalisation de nouveaux projets, dont l’ouverture, en 2015, de Dar Tanja, Kasbah Rose et Guest House Malabata. Alors que 60% des dossiers présentés, en 2016, au niveau de la préfecture Tanger-Asilah, pour l’obtention du classement technique provisoire, sont relatifs à la création de nouvelles maisons d’hôtes.

Ce secteur à Tanger, dont l’ouverture des premières maisons d’hôtes remonte au début des années 2000, compte jusqu’à présent quelque 35 unités, dont 80% sont la propriété des étrangers. Il a commencé à se développer avec le lancement, il y a quelques années, de l’opération de régularisation de la situation des maisons d’hôtes. Parmi lesquelles d’anciennes demeures tangéroises – qui furent, dans le passé, la propriété d’anciens notables et personnages étrangers – ont été rénovées pour être transformées en ces résidences touristiques.

Situées pour leur majorité dans l’ancienne médina, ces maisons d’hôtes contribuent, en plus du renforcement de la capacité en lits, à la préservation et à la sauvegarde du patrimoine historique de la ville. Classées entre première et deuxième catégories, elles participent à la capacité en lits globale de Tanger avec quelque 661 lits. Alors que l’ouverture, en 2015, des trois nouvelles maisons d’hôtes, en l’occurrence Dar Tanja, Kasbah Rose et Guest House Malabata ont permis de doter la ville de près d’une trentaine de lits supplémentaires.

Il est à préciser qu’en plus de son style décoratif traditionnel et sa cuisine typiquement marocaine, ce mode d’établissement d’hébergement touristique à Tanger, dont la réglementation limite entre 5 et 10 le nombre total de ses chambres, se distingue, selon les professionnels, par son ambiance familiale et conviviale, permettant de drainer parmi sa clientèle de nombreux touristes étrangers, intéressés généralement par les traditions et habitudes marocaines. Se positionnant comme quatrième destination touristique en termes de nuitées et de capacité en lits, Tanger dispose actuellement, et grâce à l’ouverture de nouveaux établissements hôteliers et touristiques, de près de 10.700 lits.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *