Heureux qui comme l’ONP…

L’office national des pêches (ONP) vient de faire son entrée dans la cour des grands. Celle des entreprises qui portent très haut le souci de la qualité. En effet, cet office, dirigé de manière professionnelle par Majid El Ghaib, a décroché, mardi 14 janvier 2003, trois distinctions prévues pour sa catégorie, à l’occasion de la cérémonie de remise des prix des trophées qualités organisée par le ministère du Commerce, de l’Industrie et des Télécommunications.
Les trois trophées furent décernés à la halle au poisson de Mehdia qui a remporté le prix national de la qualité et à celles de Tanger et Laâyoune qui ont obtenu respectivement le premier et deuxième certificat d’encouragement. Fruit d’un long travail fait de rigueur et d’exigence, ce couronnement, qui a abouti aujourd’hui à la certification aux normes ISO de ces trois halles au poisson, est d’autant plus stimulant que l’ONP, en concurrence avec plusieurs entreprises privées et publiques, a été la seule entreprise privée dans ca catégorie. Ce qui fait de cet office le premier établissement public à certifier ses prestations aux normes ISO.
Du côté de l’OMP, on indique que cette certification des halles “ s’inscrit dans une démarche qualité qui a pour objectif la formalisation des processus de commercialisation des produits de la mer et l’écoute permanente des clients“. Une telle distinction a pour objectif de préparer les différents intervenants du secteur à la mondialisation des échanges et aux enjeux qu’elle implique, notamment en termes de traçabilité des produits. Pour l’office, ces prix ne représentent qu’une étape dans la mise en place “des procédures de gestion visant une meilleure commercialisation des produits de la mer, un suivi régulier de l’activité et une plus grande transparence“.
Deux missions sont remplies par l’ONP. La première, à caractère commercial visant la satisfaction du client et la seconde est une mission de service public qui agit au service du développement national et sectoriel.
Pour accomplir ces deux missions dans de très bonnes conditions, l’ONP a adopté une organisation de travail qui lui permet d’améliorer constamment ses modes de fonctionnement. L’ONP ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Bien au contraire. Forte des encouragements qu’il a obtenus, l’office affiche clairement ses ambitions de généraliser les bienfaits de la certification qualité à la vingtaine de halles au poisson que compte le pays. C’est ce qu’on appelle un office qui a la pêche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *