High-tech : À l’automne, Sun rendra sa liberté à Java

Dès la fin de l’année, Java, le langage de développement le plus utilisé au monde sera disponible sous licence open source.
C’est la fin d’une époque, marquée par la volonté de Sun de garder la mainmise sur Java: fini le temps des codes sources ouverts à tous, mais soumis à une validation du Java Community Process en cas de développement d’un serveur d’applications ou d’une machine virtuelle. Les 3,5 millions de développeurs Java auront le droit de corriger les bugs des bibliothèques de classes sans en référer à Sun, mais aussi de présenter officiellement leurs propres implémentations.
Ce ne sera pas pour autant l’anarchie, même si les modalités restent à préciser. « Nous travaillons avec l’OSI (Open Source Initiative), et menons des consultations avec la communauté des développeurs», précise Alexis Moussine-Pouchkine, architecte chez Sun France. « Nous n’allons pas créer une nouvelle licence, mais utiliser l’une de celles qui existent ».
La licence CDDL (Community Development and Distribution License) utilisée pour Open Solaris et NetBeans pourrait l’emporter. « CDDL autoriserait la commercialisation de toute modification importante de code Java, au contraire de la licence GPL qui impose que tout développement ultérieur soit en GPL ».
Les premières briques Java open source, le compilateur Java C et la machine virtuelle HotSpot seront disponibles à la fin octobre. Les bibliothèques de classes devraient suivre début 2007. Sun vérifie une à une les 6 millions de lignes de code de Java pour dépister tout programme provenant d’un fournisseur externe, comme le mécanisme de rendu graphique des polices. « Nous fournirons ces codes sous forme de binaires, non modifiables, ou nous les redévelopperons. »
Java victime de son succès ne représente plus guère une source de profits pour Sun, dépassé en termes de parts de marché par IBM, JBoss et BEA. Il était temps de laisser la communauté des développeurs entamer ce qui sera la nouvelle vie de Java.

• Source : Décision Informatique

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *