High-tech : Blogs : les nounous arrivent

High-tech : Blogs : les nounous arrivent

Besoin de faire garder un blog en votre absence? blogsitter.net, première plateforme de "blogsitting", propose des "nounous" bénévoles pour blogs délaissés pendant les vacances.  "Un blog affamé meurt très vite!", avertit le site américain sur sa page d’accueil (http://blogsitter.net). «Pour un blogueur sérieux, il n’est pas question de s’arrêter sous prétexte de vacances dans des îles exotiques» où la connexion internet est rare, lente, ou parfois inexistante explique à l’AFP Gilles Klein, rédacteur en chef du magazine en ligne, pointblog.com, et blogueur lui-même (http://gillesklein.blog.lemonde.fr).
Les "nounous blogueuses", elles, veulent bloguer chez les autres pour la beauté du geste ou pour montrer un savoir faire et renforcer leur réputation sur le web.
Blogsitter s’adresse donc à tous les blogueurs de la planète, temporairement déconnectés, et leur offre une plateforme de rencontre avec des "nounous blogueuses", gracieusement recrutées selon trois critères: fiabilité, disponibilité et expérience.
En un clic, le blogueur en détresse peut déposer gratuitement sa petite annonce en ligne, en précisant son identité d’internaute, un mot de passe et son URL (Uniform resource locator), c’est-à-dire son adresse de blog.
De leur côté, les "nounous blogueuses" doivent remplir un questionnaire en ligne.
Question: "Que faites-vous si votre blog commence à pleurer?"
Réponse d’Antony Feint, candidat australien qui a rejoint la pouponnière de blogsitter en décembre: «Un blog qui pleure a besoin de ce petit plus d’attention, son petit billet quotidien».
Question: «Votre expérience de blogging» : Anthony, internaute chevronné et auteur régulier d’articles en ligne sur les technologies de l’information, précise «qu’il anime un talk show sur le web, et gère deux blogs depuis plus d’un an». Osman, linguiste turc, propose un double service de gardiennage en anglais et en turc. Il revendique une solide expérience du blog thématique de sport, de voyage, et de cinéma.
Le candidat doit aussi résumer sa passion pour le blog en quelques mots. «Le blogging c’est un mode de vie. Il me faut ma dose tous les jours», écrit Osman.
Sur les disponibilités requises, Osman dit bloguer "un peu plus d’une heure par jour" et Fausto, internaute péruvien, "au moins deux heures par jour". Plusieurs blogs francophones ou anglophones se sont intéressés à l’expérience originale de blogsitter et ont invité leurs visiteurs à donner leur avis."Le blogsitting, c’est un bon concept, et je vais le tester", dit un message posté sur Digg.com par Elfenthor, blogueur anonyme.
Elamr explique sur le même blog qu’il gère le sien "comme une entreprise" qui lui permet de "rembourser un crédit immobilier". Mais pour rester "compétitif dans la niche thématique que j’exploite, je dois actualiser régulièrement mon blog". Blogsitter sert les internautes passionnés et ceux, comme Elamr, qui monétisent leurs blogs par le biais de petites annonces publicitaires. Ces blogueurs, rétribués "au clic", ont donc tout intérêt à nourrir leur blog pour maintenir un trafic suffisant de visiteurs, préserver leurs revenus, et une réputation dans la blogosphère.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *