High-tech : Des licences pour trois opérateurs

High-tech : Des licences pour trois opérateurs

Trois licences pour trois opérateurs. Seule Nejma Telecom Maroc du groupe koweïtien Wataniya International est repartie bredouille. L’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) a, en effet dévoilé, vendredi 21 juillet, le résultat de l’appel à concurrence relatif aux  licences dites de 3ème génération au Maroc.
Ainsi, les sociétés Maroc Connect, Itissalat Al-Maghrib et Médi Telecom ont été déclarées attributaires, chacune, d’une licence de 3ème génération, pour l’établissement et l’exploitation de réseaux publics de télécommunications utilisant les technologies mobiles 3G au Maroc. La contrepartie financière a été préalablement fixée à 360 millions de dirhams TTC par licence.
En plus de cette somme, ces trois attributaires «devront contribuer au financement du réaménagement du spectre des fréquences pour une enveloppe globale de 180 millions de dirhams (HT)».
Annoncés une semaine auparavant, vendredi 14 juillet, les quatre soumissionnaires avaient répondu à l’appel à concurrence du 2 mai 2006. Selon l’ANRT, l’évaluation de l’offre d’Itissalat Al Maghrib, Maroc Connect, Medi Telecom et Nejma Telecom Maroc s’est basée sur des critères techniques et économiques.
«Les offres faites par les différents soumissionnaires sont de bonne qualité», précise-t-on dans un communiqué. Et d’ajouter, « trois soumissionnaires (Itissalat Al-Maghrib, Médi Telecom et Nejma Telecom Maroc) ont proposé des offres pour l’établissement de réseaux avec les technologies UMTS (système universel des télécommunications mobiles), tandis que Maroc Connect a proposé l’utilisation de la technologie CDMA-2000 (Accès Multiple par répartition en code) pour l’établissement de son réseau ».  L’évaluation chiffrée des offres a permis de classer les quatre soumissionnaires. Ainsi, l’offre Maroc Connect est en pole position. Itissalat Al-Maghrib occupe la seconde place tandis que Médi Telecom est arrivée au troisième rang. En queue du peloton, on trouve Nejma Telecom Maroc.
«Étant donné que seules trois licences étaient en jeu, les sociétés Maroc Connect, Itissalat Al-Maghrib et Médi Telecom sont déclarées attributaires, chacune, d’une licence de 3ème génération pour l’établissement et l’exploitation de réseaux  publics de télécommunications au Maroc», tranche l’ANRT.


 À l’heure du 3G


Les réseaux 3G sont des systèmes de télécommunications mobiles capables d’offrir des débits de transmission capables d’assurer la fourniture de services multimédias. Selon les experts de l’ANRT, les valeurs expérimentales sont estimées à 2 MB/s dans les cas d’appareils utilisés en position fixe et à 384 KB/s en cas d’utilisation mobile. «Ils permettent une itinérance globale tant pour la voix que pour les données et des  communications fortement sécurisées afin de protéger le contenu et l’accès». Plusieurs services peuvent être offerts et supportés par les réseaux 3G.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *