High-tech : Faites attention à votre clic !

High-tech : Faites attention
à votre clic !

Lorsqu’on navigue sur Internet, on n’est jamais à l’abri ! Une étude récente publiée par l’éditeur spécialisé en sécurité informatique «McAfee» a révélé que même les liens sponsorisés que l’on trouve dans les moteurs de recherche pourraient constituer un danger. Ces liens seraient, selon l’étude, des moyens de diffusion privilégiés des programmes malveillants connus sous le nom de «Malware». Par l’exécution d’un code malicieux dans la page du programme de navigation, il y a possibilité pour que le système soit infecté.
À en croire le rapport de l’étude, environ 8,5% des liens sponsorisés proposés à l’internaute suite à une requête conduiraient à un site susceptible de cacher un code malveillant, contre seulement 3,1% des liens organiques (les résultats courants retournés par le moteur).
L’étude porte sur des moteurs de recherche connus comme Google, Yahoo!, MSN Search, AOL ou encore Ask.com. La révélation de McAfee risque de porter un coup dur aux liens sponsorisés, qui ont révolutionné la publicité sur Internet.
Ces liens apparaissent en liaison avec des mots-clés dans les résultats des moteurs de recherche. Leur succès vient du fait qu’ils sont bien acceptés par les internautes tout en étant facturés "au clic" à l’annonceur.
Depuis son lancement, cette technologie est devenue la principale source de revenus publicitaires aux Etats-Unis, frôlant 41% des 12,5 milliards de dollars générés en 2005.
L’étude montrerait donc que les liens sponsorisés sont une technique de plus pour attirer les internautes, pas toujours conscients du danger qu’ils représentent. Il est, par ailleurs, affirmé du côté des moteurs de recherche qu’ils essaient de détecter de telles pratiques parmi leurs annonceurs publicitaires.
McAfee a testé les réponses sur les 1400 mots-clés les plus populaires sur les cinq principaux moteurs aux Etats-Unis. Il en conclut que MSN est le moteur le plus sûr (avec 3,9% de résultats risqués), devant Yahoo (4,3%), Google et AOL (5,3%), et Ask reste en dernière position (6,1%).
La bonne place de Microsoft serait en partie imputable, selon les auteurs de l’étude, «à un effort explicite et publiquement documenté pour retirer les sites dangereux».
Les moteurs de recherche travaillent d’arrache-pied à nettoyer leurs outils d’éventuelles dérives qui risquent de se créer autour de leurs offres. Ask.com montre son agressivité par la suppression pure et simple des pages indexées signalées comme porteurs de risque.
Yahoo ! lui, met en avant son outil anti-spyware pour identifier et écarter les risques lors des navigations de l’internaute sur son moteur de recherche. Pour sa part, Microsoft mise sur Strider HoneyMonkey Project, un système dit «pots de miel» destiné à attirer les pirates en tout genre afin de les repérer.
N’empêche que malgré ces efforts, même les liens sponsorisés, que l’on pensait à l’abri des pratiques mafieuses, vu qu’il s’agit de services payants qui nécessitent une identification, présentent un danger potentiel. Décidément, les voies du Net sont incontrôlables !


 Liens sponsorisés de plus
en plus populaires 


Selon une étude de Médiamétrie et de l’IAB, principal organisme professionnel chargé de structurer le marché de la communication sur Internet en France, près de 60% des internautes français connaissent les liens sponsorisés et près de 90% d’entre eux cliquent sur ce nouveau format publicitaire. Selon l’étude, 57 % des internautes déclarent connaître les liens sponsorisés, mais seulement 10% d’entre eux affirment ne jamais cliquer dessus. 48% des personnes sondées le font rarement, 34% parfois, 6% souvent, et 2% toujours. Enfin, 40% des internautes déclarent ne pas connaître les liens sponsorisés, une part non négligeable clique néanmoins sur ces liens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *