High-tech : Iran : fermeture d’un influent site conservateur

Les autorités iraniennes ont ordonné la fermeture d’un influent site Internet conservateur, accusé d’avoir porter atteinte à la Constitution et semé la discorde, a rapporté mardi l’agence officielle IRNA. Le ministère de la Culture a annoncé «l’interdiction des activités du site Internet Baztab», selon l’agence.
Baztab, site proche de Mohsen Rezaï, ancien commandant des Gardiens de la révolution (armée idéologique du régime), a été jugé "illégitime" en raison de ses publications contraires à la Constitution et qui sèment la discorde, déclare IRNA. «La poursuite de ses activités est interdite», a-t-elle ajouté. Aucune information n’était disponible sur la date de prise d’effet de cette décision.
Le site, dans sa version farsie comme dans sa version anglaise, était consultable mardi après-midi. Baztab a publié un communiqué qualifiant la décision ministérielle d’illégale et annonçant qu’il chercherait à obtenir son annulation.
«Le comité (de surveillance des sites) est illégal et n’est pas crédible. Ses décisions sont illégitimes», déclare Baztab.
Baztab a publié ces dernières semaines des articles critiquant la politique économique du gouvernement du président Mahmoud Ahmadinejad ainsi que sa décision d’organiser une conférence mettant en doute l’existence de la Shoah.
Le site avait également fait preuve de sévérité à l’encontre de son prédécesseur, le président Mohammad Khatami, lui reprochant de manquer de fermeté face à l’Occident dans la crise nucléaire.
Baztab avait déjà été provisoirement fermé en octobre 2005. Il s’agit d’un des sites les plus lus en Iran.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *