High-tech : Le lancement de Vista risque d’être retardé

L’éditeur américain reproche à la Commission européenne de ne pas avoir exprimé une vision claire sur Vista. Et dit ne pas savoir si l’OS correspond à ses exigences. Bruxelles dément et précise que tout retard sera de la responsabilité de Microsoft. Nouvelle passe d’armes entre Microsoft et la Commission européenne autour du futur Windows. L’éditeur américain estime que la commercialisation de Vista sur le Vieux Continent pourrait prendre du retard. Le risque a d’abord été mentionné dans un document financier rédigé en août dernier par Microsoft. Ce document a inquiété certains acteurs de l’industrie informatique britannique ; ils ont alerté leurs députés au Parlement européen des conséquences néfastes sur leur activité d’un éventuel retard de vista. Les parlementaires viennent de faire part au commissaire européen à la Concurrence Nellie Kroes des inquiétudes des industriels. Contacté par ZDNet.fr, Microsoft Europe relativise. «Oui, il y a un risque de retard de Vista en Europe», indique un porte-parole. «Mais il est difficile de l’évaluer. Le problème est que nous n’avons pas de vision claire de la position de la Commission. Nous ne savons pas si, en l’état actuel, Vista répond à ses exigences. Nous l’espérons mais nous n’en sommes pas certains». Microsoft indique avoir transmis en avril dernier des propositions censées répondre aux dernières demande de la Commission concernant son nouvel OS. Elles prévoient notamment la commercialisation d’une version de Vista sans le lecteur multimédia Windows Media Player, comme c’est déjà le cas pour Windows XP. «À ce jour, nous n’avons pas reçu de réponse claire de l’exécutif européen. Or, il est trop tard dans le développement de Vista pour en modifier les fonctions». En clair, si la Commission transmet de nouvelles demandes, Microsoft n’aura pas d’autre choix que d’en retarder la sortie afin de s’y conformer. Bruxelles ne partage pas la même vision de la situation. «Nous sommes en contacts réguliers avec Microsoft sur ce sujet. Début juillet, nous lui avons envoyé une liste de nos demandes. Nous n’avons reçu de réponse que la semaine dernière. Il serait donc trompeur d’impliquer la Commission dans un éventuel retard de Vista en Europe», explique la direction générale chargée de la concurrence.                       

ZDNet.fr

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *