High-tech : Le Vietnam se fait sa petite Silicon Valley

Le Vietnam souhaite aussi faire partie des pays asiatiques importants sur le marché des nouvelles technologies. La ville de Hô Chi Minh met en place une réelle petite Silicon Valley dans sa banlieue qui est devenu en un clin d’œil un pôle technologique très important, d’après le journal San Jose Mercury News. Il regroupe actuellement une centaine de sociétés de plus de 50 salariés, avec un total de 32 000 employés dans les nouvelles technologies, contre seulement 7000 en 2002. De nombreux Vietnamiens formés en Californie à la véritable Silicon Valley retournent d’ailleurs au Vietnam, en chefs d’entreprise ou responsables régionaux de leur société d’origine.
Le programmeur vietnamien gagne entre 3500 et 13 000 dollars par an, encore moins qu’un ingénieur logiciel indien, dont le salaire varie entre 7000 et 30 000 dollars par an. La concurrence asiatique est toujours aussi féroce, sachant que le même ingénieur gagnera entre 79 000 et 125 000 dollars dans la même année aux Etats-Unis. Exemple type, la société Pyramid Software Development, basée à Milpitas en Californie, mais qui emploie la quasi-totalité de ses 70 employés au Vietnam. La société, créée il y a 5 ans environ, espère désormais doubler ses revenus, et bientôt atteindre les 200 salariés. «Regardez la dynamique de cette ville, tout le monde y est si entreprenant. La culture y est la même qu’à Taïwan», explique le P-DG de Pyramid, Thinh Nguyen.

Source : Internet


 Hô Chi Minh-ville en quelques chiffres


La ville de Ho Chi Minh souffre d’un grand problème de migrations. Ses habitants dont la tranche d’âge varie de 15 à 49 ans représenteraient 68 % de la population de la ville, les enfants de moins de 15 ans 24%, et les personnes âgées plus de 60 ans 8%. Selon les dernières statistiques réalisées en 2003 par le Département général des statistiques, Hô Chi Minh-Ville a eu une population de plus de 5,5 millions d’habitants. Cependant, actuellement plusieurs indices de qualité de la population ne satisfont pas encore la demande des ressources humaines pour le développement. Environ 8% des nouveaux-né de la ville ont un poids moyen d’au-dessous de 2,5 kg et 5 % des enfants sont touchés par l’obésité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *