High-tech : Les charges plombent Fujitsu Siemens

Selon des chiffres préliminaires, le bénéfice imposable Fujitsu Siemens est ressorti à 85 millions d’euros sur l’exercice clos fin mars.
L’acquisition de PRS, filiale de Siemens spécialisée dans la maintenance informatique, a entraîné la suppression de plus de 400 emplois. Les charges ont absorbé 55 millions d’euros du bénéfice imposable.
Le chiffre d’affaires de Fujitsu Siemens, coentreprise entre le conglomérat allemand et le groupe d’électronique japonais Fujitsu, a progressé de 15% sur l’exercice à sept milliards d’euros, un niveau record lié au rachat de PRS, selon ces chiffres provisoires.
Le bénéfice opérationnel a grimpé de 6% à 140 millions d’euros.
«Fujitsu Siemens Computers prévoit une hausse de la demande en 2007, et ce malgré un marché de plus en plus concurrentiel», précise le groupe dans un communiqué. Le bénéfice imposable de Fujitsu Siemens a particulièrement dégringolé au cours du premier semestre, à quatre millions d’euros contre 27 millions un an plus tôt. A Francfort, le titre Siemens reculait de 1,65% à 77,92 euros vers 14h40 GMT, à comparer à une baisse de 1,62% de l’indice vedette allemand au même moment. L’action Fujitsu a clôturé en baisse de 2,4% à 786 yens à Tokyo.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *