High-tech : L’OMPIC célèbre sa mission

Le 26 avril 2006, on a célébré un peu partout dans le monde la Journée mondiale de la propriété intellectuelle. Au Maroc, l’Office marocain de la propriété intellectuelle et commerciale (OMPIC) a choisi de fêter cette journée d’une manière originale. Imaginez un peu que serait notre vie sans la propriété intellectuelle et que serions-nous sans ces milliers de brevets déposés annuellement et depuis la nuit des temps dans quasiment tous les domaines ? Difficile, en effet, d’imaginer rien qu’un instant notre quotidien sans voiture, sans téléphone, sans ordinateur, sans télévision, sans musique… «D’abord il faudrait compter sur notre horloge interne pour nous réveiller chaque matin», rapporte l’OMPIC dans un communiqué. Parce que si la compagnie Seth Thomas Clock n’avait pas inventé le réveil, il y a deux siècles, nous sommes sûrs d’arriver quotidiennement en retard au boulot. Et une fois au bureau, imaginez-vous devant un tas de documents et d’archives sans téléphone, ni ordinateur, ni applications logicielles.
« De retour à la maison, il n’y aurait pas non plus de télévision pour se détendre. Le «Go 292,185» ne signifie peut-être pas grand-chose pour l’homme de la rue, mais la télévision moderne résulte de ce brevet attribué en 1923 à John Logie Baird, suite à des années de recherches et de tests». On n’y pense pas mais notre vie serait bien différent et bien compliquée sans la propriété intellectuelle. « En fait, la révolution technologique, qui a touché à un degré différent chaque coin du globe, ne se serait simplement pas produite ».
L’OMPIC tente ainsi de sensibiliser sur l’importance de la créativité et de l’innovation et sur la nécessité de protéger les droits des créateurs et des innovateurs. Il est vrai que mieux on comprend l’implication de la propriété intellectuelle dans la vie de tous les jours, mieux on la respecte. En tout cas, c’est ce qu’espère l’OMPIC, suite à cet exercice d’un genre particulier.


 Le rôle de l’OMPIC


L’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale est un établissement public qui a pour mission l’enregistrement et la gestion des titres de propriété industrielle, la tenue du registre central du commerce et la délivrance de certificats et informations juridiques sur les commerçants et les sociétés commerciales, l’assistance juridique aux autorités compétentes et aux opérateurs économiques dans les domaines liés à la propriété intellectuelle et commerciale, ainsi que la coopération avec des organismes analogues et internationaux.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *