High-tech : Quatre ans de prison pour un blogueur egyptien

Les Etats-Unis se sont déclarés jeudi «très préoccupés» par la condamnation à quatre ans de prison d’un jeune blogueur égyptien pour atteinte à la religion et diffamation du président Hosni Moubarak. «Nous sommes très préoccupés par la condamnation à une peine de prison de Abdel Karim Souleimane pour avoir exprimé ses opinions», a déclaré à la presse un porte-parole du département d’Etat, Tom Casey. «Nous avons un grand respect pour toutes les religions, y compris évidemment pur l’Islam, mais la liberté d’expression est essentielle pour le développement d’une société démocratique et prospère», a-t-il ajouté. Le jeune homme de 22 ans, connu sous le pseudonyme de Karim Amer, a été condamné jeudi par un tribunal d’Alexandrie (nord) à trois ans de prison pour atteinte à la religion et à un an pour diffamation du président égyptien. Selon le tribunal, «il a été prouvé qu’il a créé un site Internet à travers lequel il a attaqué l’Islam». M. Souleimane est le premier blogueur jugé et condamné en Egypte, alors que plusieurs autres ont été arrêtés l’an dernier avant d’être relâchés. L’un d’entre eux, Mohamed al-Charquaoui, avait été battu et soumis à des sévices sexuels pendant sa détention, selon des organisations des droits de l’Homme. «Les Etats-Unis avaient mentionné le cas de ce jeune homme dans leur dernier rapport sur les droits de l’Homme dans le monde, publié en mars 2006», a précisé M. Casey. «Washington a l’intention de soulever cette question à nouveau avec le gouvernement égyptien», a-t-il ajouté.  Interrogé sur le cas de l’ex-imam égyptien qui a réitéré jeudi ses accusations de torture à l’encontre des autorités égyptiennes auxquelles il avait été remis par la CIA conformément à son programme de "renditions", le porte-parole est apparu embarrassé. «Je n’ai pas d’information pour vérifier ou corroborer aucune de ses déclarations sur son traitement pendant sa détention en Egypte», a déclaré M. Casey.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *