High-Tech : Solone, un casse-tête indispensable

High-Tech : Solone, un casse-tête indispensable

«Solone» est l’adaptation du solitaire, le légendaire jeu de casse-tête. Son auteur et éditeur, François Guérin, propose en langue française la version améliorée du Solone 3.01, téléchargeable gratuitement sur Internet. Le principe du jeu est toujours le même : déplacer des billes sur un tablier dans le but de n’en avoir plus qu’une seule à la fin de la partie. Le jeu est terminé lorsqu’aucun autre déplacement n’est possible. Pour supprimer des billes, il faut que deux pièces soient adjacentes et suivies d’une case vide. La première pièce "saute" par-dessus la seconde et rejoint la case vide. La seconde pièce est alors retirée du tablier. On ne peut sauter qu’horizontalement ou verticalement, et une seule bille à la fois. La victoire absolue est de ne conserver qu’une pièce au centre du tablier.
En lançant le «Solone 3.01», vous découvrirez un plateau couleur bois. Deux niveaux de jeux vous seront alors proposés : le traditionnel avec 33 billes et le "génie" avec 44 billes. Celles-ci sont disposées en croix. Leur aspect et couleur sont paramétrables. Il est possible aussi de sauvegarder la partie en cours tout comme ses 10 meilleurs scores.
Généralement, il existe deux types de plateaux de solitaire, le solitaire français et le solitaire anglais. La différence est au niveau du style du damier : le français accepte 4cases de plus. Des variantes existent aussi au niveau du but du jeu. Pour le tablier français, le but peut être de commencer à une extrémité et de finir à l’autre et pour l’anglais, de commencer en vidant une case aléatoire pour finir par une bille sur cette même case.  Plusieurs types de tabliers existent aussi, les plus courants sont les tabliers anglais en forme de croix. Il existe néanmoins des tabliers en forme de triangle comptant 15 trous.

 
L’origine du «Solitaire»

L’origine exacte du solitaire est imprécise. La légende veut que le solitaire fut inventé par un homme emprisonné à la Bastille, en France, pendant la seconde moitié du 17e siècle. Il fut inspiré par un tablier du «jeu du renard et des poules». Il aurait aussi été inventé au 16e siècle par un Français explorant l’Amérique. Selon d’autres versions, le solitaire remonterait en fait à des temps plus anciens. Celles-ci affirment qu’il est romain. Ce qui est certain, par contre, c’est que ce jeu a depuis toujours intéressé les scientifiques. Il a en effet suscité plusieurs travaux mathématiques à partir du 18e siècle. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *