High-tech : Un concours pour les passionnés des NTIC

High-tech : Un concours pour les passionnés des NTIC

Qui ne rêve pas de diriger sa propre entreprise ? Après Challengers, initié par 2M, voici IB Challenge. Un concours national dont l’objectif est d’aider les jeunes Marocains, passionnés des nouvelles technologies, à se lancer dans la création de leur propre entreprise. La particularité d’IB Challenge, c’est qu’il est dédié uniquement aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. «L’idée est de partir sur un concours pour pouvoir sélectionner d’ici quelques mois la meilleure idée et l’accompagner sur tous les plans», déclare Abdellatif Hadef, président- directeur général d’IB MAROC. Tous les Marocains âgés entre 20 et 45 ans au 26 mai de cette année peuvent participer à ce concours qui est également ouvert aux Marocains résidants à l’étranger. Deux conditions sont toutefois requises : justifier d’une formation minimum de 2 ans après le Bac et présenter un projet de création d’entreprise dans le secteur des nouvelles technologies. Le projet présenté concernera plus précisément les infrastructures de réseaux et de stockage (SAN/NAS), les nouvelles applications e-business ou encore la recherche de sécurité globale des systèmes d’information. Les candidats sont tenus de faire une présentation détaillée de leurs projets (type de marché, clients cibles, perspectives d’évolution…).
Les personnes intéressées ont jusqu’au 26 mai 2006 (date limite du dépôt du dossier) pour bien ficeler leur projet parce qu’IB Challenge ne retiendra qu’un seul. Celui qu’il jugera innovant et original. Le critère faisabilité est aussi très important. Le porteur du projet qui se verra offrir le trophée aura accès à tous les services nécessaires, à savoir une aide juridique, administrative, relationnelle et logistique ainsi que la mise en place d’un business-plan et de formation à la vente. IB Maroc précise toutefois, qu’il gardera la majorité des actions de l’entreprise qu’il accompagnera. «L’intérêt est certes commercial mais en parallèle, on offre un avantage de taille: le jeune porteur de projet démarrera libre puisqu’il aura toutes les structures mises à ses dispositions», précise Abdellatif Hadef.
Par ailleurs, une dizaine de partenaires ont adhéré à ce projet. Les deux principaux sont la Fédération des PME-PMI et le CRI (Centre régional d’investissement).
Pour découvrir le nom de l’heureux gagnant, il faudra patienter jusqu’au mois de septembre prochain. En attendant, retrouvez le dossier de candidature ainsi que toutes les informations concernant IB Challenge sur le site suivant : http://www.ibchallenger.com

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *