High-tech : Un jour, les jouets parleront aux enfants

High-tech : Un jour, les jouets parleront aux enfants

L’intelligence artificielle (IA) a révolutionné notre quotidien. Elle a touché à tous les domaines et, récemment, elle a annoncé son entrée dans le monde magique des enfants. Certains scientifiques prévoient que dans deux décennies, les jouets pourront tenir une conversation humaine tout à fait réaliste avec les enfants. La technologie de chatbox qui est à la base de cette innovation, progresse à grande vitesse. Il est donc fort possible que les jouets deviennent aussi intelligents dans un délai aussi court. 
Selon les experts en la matière, les jouets deviendraient autonomes et pourraient comprendre leurs propriétaires et même répondre à leurs questions. Ils seront équipés d’une base de données des réponses possibles qui se mettrait à jour intelligemment. Cette base de données ressemblerait en fait à une encyclopédie. « Une encyclopédie orale a un côté bénéfique, c’est certain. Mais elle ne doit pas rompre les relations que l’enfant doit avoir avec les humains et les animaux. Il n’y a qu’à voir les effets de la messagerie instantanée sur Internet. Celle-ci a réduit les relations humaines », estime le sociologue Chakib Guessous.
Tous les enfants du monde parlent avec leur poupée ou leur peluche. Ils se créent un environnement, des situations et des dialogues de bout en bout. Ce n’est donc pas étonnant de penser à créer des jouets dotés d’intelligence artificielle, capables de dialoguer avec les enfants. Selon Chakib Guessous, «ceci pourrait avoir un côté positif. Les jouets ont toujours été un outil pédagogique pour l’apprentissage des enfants. La poupée par exemple donne à la petite fille un sentiment de maternité. Les tout premiers jouets électroniques posaient des questions aux enfants et ces derniers avaient le choix entre cinq réponses. Ça permettait aux petits d’apprendre l’alphabet et les chiffres. Un ordinateur ou un jouet parlant seraient, en effet, des outils d’apprentissage positifs pour les enfants. Mais il y a indéniablement un côté négatif. Je pense qu’on se  rendra compte très vite, surtout dans les pays émergents, que les gens oublieront la chaleur humaine. On préfère être face à une machine parce qu’on connaît à l’avance sa réaction, chose quasi impossible lorsqu’on se trouve face à un humain ou même face à un animal».
En dépit de ces craintes, les scientifiques croient au succès de leurs jouets intelligents. Selon un sondage, un enfant sur quatre a envoyé son premier E-mail avant même son entrée à l’école et 95 % des 5 ans ayant accès au Net sont allés en ligne pour leur propre divertissement. De quoi encourager les chercheurs à poursuivre leurs recherches.


 Des robots intelligents
pour 2015 !


Le ministère japonais de l’Economie, du Commerce et de l’Industrie METI a investi plus de 17.4 million de dollars de son budget 2007 afin de soutenir le développement de robots intelligents parfaitement autonomes et apte à prendre leurs propres décisions sur le lieu de travail. L’objectif de cet investissement est de soutenir le développement des technologies liées à l’intelligence artificielle pour les robots  au cours des cinq prochaines années, avec comme but final d’introduire des robots intelligents sur le marché en 2015.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *