High-tech : Yahoo sous le sceau de l’antiphishing

Afin d’aider ses utilisateurs à distinguer le vrai site Yahoo! de ses imitations, le portail propose un nouvel outil. Baptisé Yahoo! Sign in Seal, il tient plus de l’astuce que de la prouesse technologique. Il permet à ses membres de créer leur propre sceau. Sur un plan pratique, rien de plus simple.
L’utilisateur saisit une phrase originale ou sélectionne une photographie de son choix au format Jpeg ou Gif. Puis appose une couleur à ce sceau. Ceci fait, ses préférences sont sauvegardées sur son poste. Deux possibilités se présentent alors à l’internaute cherchant à se connecter à un site ou service Yahoo! Soit il voit s’afficher le sceau et il est bien dans la galaxie du portail américain, soit le sceau ne s’affiche pas et il est en présence d’une contrefaçon. L’idée est astucieuse, mais loin d’être imparable. Si par mégarde l’internaute efface les cookies présents sur sa machine, le sceau n’apparaît plus. De même s’il se connecte au portail depuis un ordinateur distant. Rien ne lui permet alors d’identifier avec certitude le site.
«Cette solution peut très bien fonctionner un temps. Mais le pire ennemi pour la sécurité informatique est la force de l’habitude. Au bout d’un temps l"internaute regardera-t-il toujours le sceau avec la même perspicacité ? Depuis combien de temps n’avez-vous pas vérifié le cadenas SSL d"un site d"e-commerce lors de vos achats en ligne ?», analyse Dominique Loiselet, directeur général de Websense en France.
S’il n’existe pas de parade universelle, l’installation de logiciels antiphishing est fortement recommandée. Intégrés au navigateur Internet, ils alertent l’utilisateur en cas de surf sur un site considéré comme peu sûr.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *