High-tech : Zango : une lourde amende

La société de publicité sur Internet Zango a accepté de payer trois millions de dollars (2,35 millions d’euros) au gouvernement américain pour mettre un terme à une action en justice contre l’installation sur des millions d’ordinateurs, à l’insu de leurs propriétaires, d’un programme faisant apparaître des fenêtres publicitaires intempestives, annonce la FTC.
Cet accord inclut une obligation de la part de Zango d’offrir aux consommateurs une solution pour désinstaller ce programme – également connu comme adware – de leur ordinateur ainsi que la diffusion d’un message d’avertissement lors de son téléchargement, a ajouté la Commission fédérale du commerce. L’autorité a expliqué dans un communiqué que le programme était distribué par des partenaires commerciaux de Zango proposant aux internautes des contenus et des logiciels gratuits, tels que des fonds d’écrans, des logiciels d’échange de fichiers, des jeux ou des programmes utilitaires. Il n’était pas précisé lors du téléchargement de ces contenus qu’il en résulterait une installation du programme publicitaire. Dans d’autres cas, les distributeurs de Zango exploitaient des failles de sécurité des navigateurs internet pour installer le logiciel à l’insu des internautes. Zango a reconnu dans un communiqué une certaine responsabilité dans l’affaire mais a nié avoir agi en violation de la loi. Il a rejeté la faute sur des sociétés partenaires à qui il aurait, a-t-il dit, laissé une trop grande liberté.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *