Holcim double son bénéfice

Le développement du secteur touristique au Maroc fait des heureux, surtout chez les cimentiers. Le groupe helvétique Holcim affirme ainsi avoir vu son activité dans la région tirée vars le haut par la forte demande du secteur touristique au Maroc. Le groupe suisse a, en effet, enregistré une hausse de son activité particulièrement importante dans la région Afrique-Moyen-Orient, avec un Ebitda en hausse de 20,8% pendant les six premiers mois de l’année. Globalement, le numéro deux mondial du ciment a doublé son bénéfice net à 1,5 milliard d’euros au premier semestre et compte dépasser ses prévisions pour l’ensemble de l’exercice.
Le résultat opérationnel s’est également établi à 2,4 milliards de francs suisses (+24,8%), tandis que le chiffre d’affaires a enregistré une progression de 19,5% à 13 milliards de francs. Avec ces chiffres, le groupe suisse dépasse largement les prévisions des analystes, qui tablaient sur un bénéfice net de 1,403 milliard et des ventes à hauteur de 12,4 milliards.
Cette vente a permis au groupe suisse d’empocher 1,11 milliard de francs. Un dividende exceptionnel issu de cette transaction a également permis à Holcim de recevoir 150 millions supplémentaires.
L’activité du groupe a été essentiellement portée par les ventes en Europe, où le groupe a enregistré un excédent brut d’exploitation (Ebitda) en hausse de 27,5%. «Les conditions économiques étaient robustes en Europe et le secteur du bâtiment a profité de cet environnement favorable», a estimé Holcim. «La demande en matériaux de construction a augmenté au Royaume-Uni et en France, en Suisse et en Allemagne la consommation a dépassé les chiffres de l’année dernière», a ajouté le cimentier suisse.
Par ailleurs, il est à rappeler que le groupe Holcim vient d’ouvrir une nouvelle unité de production à Settat. La nouvelle cimenterie a nécessité un investissement de près de 2,5 milliards DH.  Elle devrait représenter près de 20 % de la capacité totale de production du Maroc. Et cela, en attendant la mise en service des nouvelles unités de production projetées par les groupes Addoha et Chaabi. À noter, en outre que, comme le soutiennent les professionnels du BTP, la cimenterie de Holcim Maroc de Settat devrait contribuer, dans les mois à venir, à faire baisser la tension que connaît actuellement le marché en la matière.

• Tahar Abou El Farah (avec AFP)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *