Holcim Maroc : Des ventes en baisse au titre de l’exercice 2010

Holcim Maroc : Des ventes en baisse au titre de l’exercice 2010

La filiale marocaine du Groupe Holcim achève l’année 2010 par une croissance nulle. Cette stagnation est ressentie principalement au niveau du chiffre d’affaires de la filiale marocaine qui s’est fixé à 3,54 milliards DH. Au moment où le résultat net de l’ensemble consolidé et l’excédent brut d’exploitation ont timidement progressé de 0,7 et 0,5%,  soit des encours respectifs de 771 millions de dirhams et 1,54 milliard de dirhams à fin 2010. «Ces résultats ont été impactés par le ralentissement général du marché de la cimenterie», a indiqué Dominique Drouet, président du directoire de Holcim Maroc, lors d’une conférence de presse tenue, vendredi 8 avril 2011, à Casablanca pour l’annonce des résultats annuels du Groupe au titre de l’exercice 2010. Dans le même contexte, M. Drouet a fait part d’un recul de 4% des ventes ciment de Holcim Maroc. Ainsi, ces ventes, dont la capacité de production est estimée à 4,5millions de tonnes,  ont enregistré en 2010 un volume de 3,572 millions de tonnes contre 3,715 millions de tonnes en 2009. En commentant ce point, le président du directoire de Holcim Maroc affirme : «le recul des ventes ciment intervient dans un contexte de quasi stabilité du marché national du ciment qui a connu pour sa part une hausse de 0,4% contre 3,4% enregistré durant l’exercice 2009».  La tendance baissière a touché  également le département du granulat. De ce fait, les ventes de granulats ont chuté de 1% avec un volume de 1,149 million de tonnes contre 1,160 million de tonnes en 2009. Le béton prêt à l’emploi a vu également ses ventes reculer d’une moyenne de 5% avec un volume de 492 mille tonnes en 2010 contre 518 milles tonnes en 2009.
Malgré une année relativement difficile, Holcim Maroc a continué ses investissements, et ce dans la bonne maîtrise des frais généraux et des coûts fixes. L’année 2010 a connu dans ce sens une progression remarquable des performances de l’usine de Settat, qui atteint le standard de la performance Holcim Maroc. De même le Groupe a connu la montée en régime du projet d’extension de la capacité de l’usine de Fès, dont l’investissement a coûté à Holcim Maroc 132 millions d’euros. Le Groupe a, entre autres, installé l’activité de la plate-forme de traitement de déchets «Ecoval», dont le volume a progressé de 19% par rapport à 2009. Par ailleurs, la relance du logement social au Maroc devrait avoir un  impact significatif sur le secteur de la construction. De ce fait, Holcim Maroc s’attend à une reprise de l’ordre de 4% en 2011 ainsi qu’à la poursuite du déploiement du réseau batipro et l’élargissement de la gamme produits et le renforcement de l’orientation client. Le Groupe envisage également le développement des filières locales de collecte et de valorisation de pneus et des huiles usagées et s’apprête à finaliser les principaux travaux de génie civil et montage sur le projet de Fès, dont la mise en service est prévue au premier semestre 2012.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *