Holcim Maroc tient bon

Holcim Maroc tient bon

Holcim Maroc défie la conjoncture. En effet, selon les résultats financiers du Groupe, la filiale marocaine s’en est plutôt bien sortie au premier semestre 2014. C’est ce que relève BMCE Capital Bourse dans sa récente analyse des résultats du Groupe Holcim relatifs au premier semestre 2014. Ainsi, dans sa publication relative aux réalisations semestrielles, le Groupe helvétique Holcim LTD fait référence à la bonne progression des ventes de sa filiale marocaine en dépit d’un marché encore incertain freiné par la faible dynamique du secteur de la construction. De la sorte, «Holcim Maroc aurait surperformé le marché en améliorant significativement ses ventes de ciments et de béton prêt à l’emploi (BPE) tout en bénéficiant de la dynamique de ses exportations de clinker vers la Côte d’Ivoire», explique les analystes de BMCE Capital Bourse. À noter que sur la zone Afrique et Moyen-Orient, la hausse des ventes de ciment au premier semestre 2014 évaluée à 9,8%, serait principalement soutenue par leur progression au Maroc.

En revanche, la faiblesse des ventes de granulats de la filiale marocaine a pénalisé l’ensemble des écoulements du Groupe dans la région. «Au final, l’amélioration de l’EBITDA opérationnel de Holcim Maroc, qui aurait profité également d’un effet prix favorable notamment au regard de l’évolution des prix constatée au premier semestre 2014, n’a pas été suffisante pour compenser les mauvaises performances financières des autres marchés de la zone», souligne-t-on auprès de BMCE Capital Bourse. Ainsi en conclusion, dans un marché en méforme, Holcim Maroc aurait réussi à reprendre du poil de la bête et à réaliser des performances financières satisfaisantes. Aussi, dans l’attente de la publication par Holcim Maroc de ses propres comptes semestriels devant en principe confirmer cette tendance et l’amener à revoir ses prévisions, BMCE Capital Bourse a suspendu sa recommandation sur le titre.

Il s’agit de l’une des dernières publications de Holcim avant sa grande fusion annoncée avec le français Lafarge. À noter que cette fusion entre les deux géants Holcim et Lafarge a récemment commencé à prendre forme. En effet, Lafarge et Holcim ont franchi une nouvelle étape dans la réalisation de leur projet de fusion entre égaux, en vue de créer LafargeHolcim. À ce titre, un comité de désinvestissements a été constitué par les deux sociétés pour préparer le processus de cession à la suite de l’annonce de leur projet de fusion le 7 avril 2014. Un projet qui a pour ambition de mixer les deux entités pour créer un groupe à la pointe de l’innovation et à l’avant-garde de l’industrie des matériaux de construction. À noter que la création du comité intervient après la signature de l’accord de fusion, scellant officiellement les termes de l’opération annoncée en avril, alors que le projet de fusion reste soumis aux consultations réglementaires et autres approbations d’usage. Pour rappel, comme annoncé lors de la signature de l’accord de fusion, ce projet devrait être finalisé au premier semestre 2015, avec pour objectif de créer un groupe bénéficiant du portefeuille le plus équilibré et diversifié du secteur, présent dans 90 pays et disposant d’un fort potentiel de création de valeur pour toutes ses parties prenantes.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *