Huile d’olive : Somed et Sovena investissent 120 MDH

Un grand projet d’oléiculture vient de voir le jour à El Kelâa des Sraghnas. Baptisé «Soprolives», ce projet intégré basé dans la commune de Tamellalt a nécessité un investissement  global de 120 millions de dirhams. Initié en 2006 par la Société Maroc Emirats Arabes Unis de Développement (Somed) et le groupe portugais Sovena, «Soprolives» couvre toute la filière, de la production à la commercialisation. La cérémonie d’inauguration, vendredi dernier, de ce projet a été présidée par le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Aziz Akhannouch. Étalé sur une superficie totale de 1.000 ha (terres adjugées dans le cadre du premier appel d’offres international Sodea lancé en 2005), ce projet comprend 3 bassins de stockage d’eau de plus de 100.000 m3 (2 déjà opérationnels), 3 stations de pompage de plus de 1.000 m3/h, un réseau d’irrigation par goutte à goutte sur la totalité de l’exploitation oléicole et une unité industrielle avec trituration, raffinage et conditionnement de l’huile d’olive prévue à l’horizon 2010. Plus de 90 % de la superficie agricole de ce projet sont dédiés à la plantation d’oliviers (près de 180.000 arbustes sont en cours de plantation), alors que les premiers fruits seront récoltés dans les trois années à venir en raison du choix de la variété «Arbequina» qui permet une production précoce. «Notre ambition est de voir ce projet servir de locomotive pour le développement de l’oléiculture dans la région et la promotion de produits de qualité et à haute valeur ajoutée, notamment avec le recours aux techniques modernes de production, d’irrigation de plantation et de suivi», a précisé Mouatassim Belghazi, président du groupe Somed. Pour sa part, Manuel de Melo, président de Sovena, a mis en exergue les conditions ayant encouragé la mise en place de ce projet au Maroc. Il s’agit notamment des conditions naturelles permettant l’augmentation des superficies productives d’olivier dans le Royaume, de la politique marocaine incitative à l’investissement, de la proximité géographique par rapport à l’Europe ainsi que de la stabilité politique  du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *