Humeur : 1000 jours de présidence !

Antenne 2 – chaîne française – vendredi dernier …
Voici donc une émission de télévision qui nous ouvre les yeux pour le compte ! et par certaines affirmations bien étayées, nous fait tomber de notre petit nuage de certitude dans un autre nuage mais celui-ci de strychnine pure !
Que dire devant cette accumulation de preuves que dire devant ces citoyens américains interrogés “et surtout Norman Mailer, écrivain et sommité reconnue qui n’a pas de mots assez durs pour sanctionner ces dérives totalitaires, cet autre sénateur de 85 ans gouverneur de la Virginie – un Etat pourtant bien traditionnel sinon réac” – affirmant que les lendemains ne seront pas roses !
Qu’ils se rassurent, nous avons le goût amer de nous être fait rouler dans la farine (enfin moyennement ) pour ma part, j’ai toujours craint “les lendemains qui rient”, ou les promesses dans la série “demain on rase gratis” ! c’est un ragoût qui nous a été déjà servi à plusieurs reprises ! On sait ce que cela donne l’hôtel de la Grande Ceinture pour les “petits” ; merci bien, on a cotisé par le passé !
Comment , comment ont-ils pu mettre en place une telle machine de désinformation ? Nous faire prendre des vessies pour des lanternes (les patrons du Washington Post interrogés démontent parfaitement l’intox).
Comment , comment ont-ils pu entraîner dans ce bourbier “irakien” la moitié du monde considéré comme civilisé ? ? (l’entretien avec Hans Blix et Javier Perez de Cuellar sonnent la charge, avec un pathétique absolu …)
Comment , comment surtout les élites européennes n’ont-elles pas sauté sur leurs meilleures plumes… (tout particulièrement certaines bonnes âmes bien pensantes à géométrie variable, toujours promptes à soutenir la veuve et l’orphelin ! quand cela les arrange évidemment ?)
On ne voit finalement poindre à l’horizon qu’une espèce de terrorisme intellectuel bien pensant, dans la série “cachez ce sein que je ne saurais voir” “cachez surtout ces différences qui ne nous conviennent pas…” Quelle pantalonnade, s’il n’y avait pas tous ces morts! de tous côtés. Je dirais mieux “quelle tartuferie…”
O liberté, que de crimes on commet en ton nom!
Manon Rolland (17mars 1754 – 8 novembre 1793). Pour qui sonne le glas de nos libertés les plus essentielles… nous osons espérer que le glas sonnera avant pour ce Monsieur ? que je ne nommerai pas…

Historique et guide de l’ancienne Médina
Voilà qui devrait vous changer de ces guides soit-disant touristiques et non moins soporifiques… ou la publicité tellement omniprésente sinon envahissante, ne laisse même plus la place à la destinée initiale de l’ouvrage ou supposé l’être…
Pire encore, ces autres livres savants de la main d’éminences professorales qui sous couvert de nous expliquer nos racines d’un ton docte et pour tout dire “barbant” ne font qu’augmenter notre perplexité dans la série “aurions nous raté le train !” ou “habitons nous cette planète ?”
Bref… Puisque se sont Casablanca et ses origines que l’ouvrage traite!
Vous aurez plaisir à parcourir simplement ces 70 pages finement mises en page sur un beau papier légèrement sépia, découvrir l’histoire de la capitale économique du Maroc à travers de vieux documents du “petit journal” aux cartes postales les plus étonnantes… un aperçu historique , Anfa… ses ethnies qui en firent le ciment, d’autres noms de quartier et de ruelles bien oubliés désormais.
Et si l’envie vous prends de musarder , parcourez “pedibus jambus” les 3 itinéraires proposés par l’auteur “la Médina” “l’ancien Mellah” et “quartier Tnaker”. Bonne idée que nous souhaiterions voir faire des petits du côté de Marrakech Fès, Meknès, Tanger, etc…
En vente en kiosques / 85 DH

NB : on consultera aussi avec intérêt le livre intitulé CASABLANCA RETRO paru en rééditions chez Serar en 1988, rassemblant des documents d’archives photographiques appartenant à “feu” Marcelin Flandrin et mis en page par madame Meyriem Amar .

• Pandore

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *