Humeur : Fédérons donc nos différentes associations de restaurateurs !

Une piste à exploiter , des idées… Toute association connaît des tournants décisifs, les Associations de restaurateurs au Maroc sont actuellement à la croisée des chemins. L’importance que revêt l’évolution syndicale de ce secteur est à la hauteur des prétentions que souhaitent développer entre autres personnalités reconnues dans la profession, le président Hasnaoui à la tête actuellement de la fédération des restaurateurs de Casablanca !
La création d’une Fédération des Restaurateurs au Maroc reste un de ses chevaux de bataille ! il est vrai que nos amis de l’hôtellerie n’ont pas attendu et se sont fédérés depuis des lustres et en ressentent les effets positifs depuis.
Au-delà d’une demande précise sinon pressente du ministère de tutelle, entre autre afin d’ avoir un interlocuteur unique et représentatif avec qui il puisse travailler activement.
Il me semble incontournable que notre profession saisisse cette occasion afin de ne plus parler à la suite que d’une seule voix au Maroc et en direction de nos marchés étrangers.
Fédérés nous pourrions plus clairement peser sur certaines décisions et évoquer les problèmes qui fâchent !
Nous connaissons parfaitement les axes des interventions que nous souhaitons diligenter en direction de l’autorité : de tutelle. Pour mémoire je vous rappellerai
Les taxes multiples (14 identifiées à ce jour) et parfois hautement, exotique héritage d’un passé lointain !
Les contrôles inopinés à des heures des services de l’ Hygiène et autres services.
– Contrôle que nous souhaitons et appelons de nos voeux évidemment mais à des heures «normales» pour la profession, pas en présence de notre clientèle ! Notre poids, notre écoute seront d’autant plus crédibles que nous parlerons à l’unisson, sans esprit de chapelle partisane.
Rappelons aussi que faire du syndicalisme, ce n’est pas faire de la politique ou préparer un tremplin politique !
Actuellement constat des lieux…. Combien d’adhérents, pour combien de professionnels installés ? Nous devons à l’évidence «balayer large», ouvrir les portes à la discussion, et pourquoi pas à la contestation, la démocratie que nous voulons pour notre pays est aussi valable dans notre monde associatif ! Pour reprendre une phrase devenue célèbre du Pape Jean Paul II … «N’ayez pas peur»…
n’ayons donc pas peur de la diversité, du foisonnement des d’idées… Nous devons aller au devant de nos collègues qui ne sont pas adhérents de nos associations leur expliquer que l’union fait la force !
Et qu’ils y ont toute leur place… évidemment. Qu’il serait triste à bien y penser, à l’heure où le Maroc s’ouvre chaque jour un peu plus à l’Europe, alors que la Méditerranée devient chaque jour un peu plus et heureusement notre «Mare Nostrum» qu’une Fédération des restaurateurs ne trouve pas rapidement son issue! Cessons nos discours frileux… Agissons pour le bien commun et corporatif !

• Pandore

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *