Humeur : Il ne manquait plus que cela !!!

Les superlatifs sont définitivement au pouvoir … “ Ouverture de la plus vaste et plus luxueuse galerie d’art de Marrakech, parfait respect des normes sévères, forum de discussion artistes-clients, représentant d’une salle des ventes anglaise parmi les plus importantes… Fort de plus de 70 ans d’expérience (quel âge ont-ils donc ! Etc, etc)
Nous voilà donc avec une nouvelle enseigne de galeristes anglais en provenance directe de Tanger ! qui ambitionnent de devenir “ la place Jemaâ El Fna des arts”… Pas moins (qu’on se le dise… point de salut sorti de cette nouvelle officine,  c’était évidemment le désert de Gobi avant leur arrivée…).
Adresse élitiste qui s’inscrira pour sûr comme “la référence artistique faisant pendant aux Jardins Majorelle et aux Tombeaux Saâdiens” (nos auteurs oublient la Koutoubia dans leurs belles listes de monuments historiques !) … Pas moins encore!
Et cerise sur le “poudinge”, on nous précise que l’endroit sera “in” (of course ), on l’avait compris…les ploucs dont je souhaite faire définitivement partie et qui ne comprennent rien à rien seront prohibés, seuls seront tolérés les “millionnaires expatriés” pas plus ! 
Les “beautifoul piiiipole” vont pouvoir enfin “admirer et acheter de belles peintures” !  (Les affirmations signalées entre guillemets…, j’en atteste, sont tirées exclusivement du dossier de presse en français pour la circonstance que je me suis procuré !!! ) rêve ou cauchemar ? … Non plutôt  – Bonjour tristesse – .
Pour qui nous prends-on  au final ? 
Pour accéder à cette annexe du bon goût déclaré, une volée de marches bien abrupte vous donne accès au saint des saints supposés… Une grande salle cloisonnée et bien éclairée, sans plus.
Quand aux peintures exposées dans cette galerie, la plupart sont déjà proposées dans d’autres lieux à Marrakech Casablanca  Rabat et Tanger, rien de nouveau donc de ce côté sous le soleil de la capitale ocre … A la lecture du luxueux catalogue d’ouverture, une  impression de langueur nous saisit, invitation à survoler une autre époque… Légèrement surannée ! La digne Madame Mc Bey fut en son temps une artiste adulée, les modes passent ici comme ailleurs ! 
Rendons tout de même à “ces honorables galeristes” ce qui leur appartient. Le Dictionnaire des Artistes ayant travaillé à Tanger  édité “à compte d’auteur”, une véritable mine de renseignements sur le paysage pictural marocain tangérois, un incontestable apport, modestement décrit par leurs auteurs “ Magnus Opus”  pas moins!!!  (pour les non-latinistes – la grande œuvre).
Enfin ce petit rectificatif… Pour ce qui concerne Tanger (ma deuxième ville d’adoption).
Le tropisme excessif et réducteur de ces belles âmes anglophones en matière de galerie d’art leur font oublier la galerie Delacroix, rue de la Liberté dans le paysage artistique de la capitale du Nord. Ledit endroit annexe du Centre culturel français qui n’a pas attendu leurs bénédictions pour promouvoir la peinture au Maroc depuis plus de 20 ans. J’en veux pour preuve une des dernières apparitions de  “feue”  Son Altesse la Princesse Lalla Fatima Zahra Abdelaziz  pour la rétrospective “Drissi 2003”. C’était à la galerie Delacroix et nulle part ailleurs…
Enfin, il serait bon aussi de faire valoir l’autre volet commercial de cette  nouvelle galerie d’art marrakchie,  son département “Achat et vente de propriétés”  ici à Marrakech , donc comme à Tanger…   Galeriste & Marchand de biens ! Curieuse alchimie ?  Bienvenue à Marrakech  !  Dans la diversité mais aussi par pitié dans la simplicité si possible…
• Pandore 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *