Humeur : Le drapeau rouge flotte sur la marmite ! ! !

Comment ne pas éviter ces énormes pavés qui fleurissent dans tous les coins et si possible dans les endroits les plus incroyables ? Je parle des panneaux publicitaire… sur les toits, les terrasses , le long des grandes avenues etc.
Un certain bon sens devrait inciter nos publicitaires à une certaine retenue non pas dans les thèmes exploités ( il y aurait évidemment à redire ) , mais surtout dans la localisation des emplacements. Je pense à certains panneaux placés dans des secteurs « historiques» – à Rabat et ailleurs – violemment éclairés de nuit certainement au cas ou on ai mal imprimé !
Comment ne pas éviter alors que l’on arrive en vue de Tanger ( avant Gueznaia ) la vue plongeante sur cette centrale thermique tout de suite après le pont Mohammed V, et cette tour de refroidissement.
N’y avait il pas possibilité de la placer un peu plus en retrait et ainsi conserver intact cette embouchure de fleuve ? Superbe perspective là ou deux éléments liquides se rejoignent – mer et eau douce ! –
Comprenne qui pourra lorsque l’on constate l’état du littoral maritime , ces immenses zones en forme de barre bétonnées qui se veulent résidentielles. N’y avait-il pas moyen d’intégrer intelligemment ces habitats dans le décor comme une ou deux résidences le démontrent du coté de Bouznika , sans pour autant léser les impératifs commerciaux, tout en préservant une certaine qualité de vie … Ce n’est pas incompatible la non plus…
Plus fort … tous ces relais téléphoniques posés par nos deux opérateurs nationaux , tout particulièrement à Fès jusque dans la vieille ville « classé patrimoine mondial, « n’y a-t-il pas moyen de cacher ces paraboles et autres tubes disgracieux ? en les intégrant à l’existant …
La pollution peut être aussi visuelle , tout ce qui agresse l’oeil et le bon gout devrait être banni par principe , notre qualité de vie passe aussi par ces petits et grands détails qui font que la vie quotidienne reste supportable pour le commun des mortels !
On ferait bien d’y penser aussi un peu !

• Pandore

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *