Humeur : Le Riad JADE PERLE

Comme première impression, la porte du Riad passée et cette entrée laissant apercevoir la cage d’escalier permettant d’accéder aux étages , c’est ce puits de lumière éclaboussé de blanc avec ces curieuses colonnes crénelées , et des rambardes en fer forgé aux structures façon Poillerat , agrémenté d’une belle piscine.
La curiosité : un grand panneau couvrant tout un pan de mur composé de miroirs biseautés -délire de décorateur- assez décoiffant , on en conviendra ( pour les connaisseurs ! nous ne sommes pas Rue de Provence … ) .  Voilà qui devrait plaire aux publications spécialisées en «déc»  et valoir à notre sémillant décorateur Antoine Van Doorne quelques papiers … D’autant plus qu’à part cet exotisme architectural le reste de la maisonnée respire le luxe de bon aloi sans dérapage , rez de chaussée avec un curieux salon capitonné de satin gris et meublé à la façon de Ruhlmann et Michel Franck (sono B&O pas moins) salle à manger bonbonnière pour 6 à 8 couverts , clichés photographiques aux murs reproduisant les buildings américains des années 50 en noir et blanc dont «l’Empire State Building». Au premier étage les chambres luxueusement agencées , écran plat plasma TV , chaîne Hi Fi de standing , salle de bain complète avec linge de maison chic et siglé ! Le 3éme étage terrasse offrant une vue assez bien conservée sur la médina de Marrakech ! que demande le bon peuple ?
Pour cette soirée inaugurale, une belle et nombreuse assistance «jeans»  et «jeans»  +  disc jockey en fond musical , c’est désormais l’incontournable alibi d’une soirée «jetseteuse»  réussie , on en reviendra vite aussi  je l’espère .
Prix non communiqués , pour un «bel»  endroit … décoiffant ! alliant tradition architectural et confort de vie …

• Pandore

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *