Humeur : Y’a-t-il un pilote dans l’avion ?

Au départ une décision de la direction de la RAM qui, à l’étude des faits, paraît bien fondée. Et voilà quelques jours que notre compagnie nationale vit au rythme des annulations de vols, des touristes détournés sur d’autres aéroports … des balades en car pour ceux-ci de 3 ou 4 heures …des directeurs d’ hôtel qui accueillent des clients ravis comme on peut s’en douter de ces contretemps … j’en passe et des meilleurs évidemment !
Des femmes et des hommes d’affaires qui ne savent plus à quel saint se vouer afin d’honorer leur rendez-vous «d’affaires»… Bref quelque part la chienlit !
Avions-nous vraiment besoin de cela ?
Voilà ici une des limites de la démocratie …
Notre liberté s’arrête en principe où commence celle des autres, et surtout où la libre-circulation des biens et des humains se trouve entravée.
Etre personnel naviguant, pilotes de notre compagnie nationale, implique pour ceux-ci un certain devoir de «responsabilité citoyenne» vis-à-vis de la communauté ! (d’autant plus que leurs grilles des salaires ne leur sont pas tout à fait défavorables, cela compte aussi … quelque part)
N’y aurait-il pas possibilité avant d’en arriver à de telles extrémités à la veille de la saison estivale , d’user d’un code qui permettrait au personnel de la RAM de montrer son insatisfaction sans pour autant paralyser un pays , compromettre les arrivées touristiques , empêcher la délivrance du frêt aérien ?
Les japonais ont adopté pour exemple le port du brassard comme identification de grève… les patrons japonais n’ont pas besoin de se le faire dire deux fois … le système fonctionne, les patrons passent «à table» dès que fleurissent ces bouts de tissus , discutent , s’informent, trouvent une solution avec les syndicats sachant parfaitement que le mal, si on le laisse empirer, leur coûtera plus cher qu’une négociation en bonne et due forme !
Le droit de grève bien évidemment , et fort bien , un blanc seing pour détruire , NON MERCI!

• Pandore

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *