Hyundai Heavy Industries débarque au Maroc

Tous ceux qui ont assisté à l’inauguration du premier showroom de HCEM à Casablanca retiendront de cette soirée la sympathique mise en scène opérée pour la circonstance. Entre autres, une acrobate aérienne se jouait de la gravité sur des cordes en toile accrochées à une pelle sur pneus, hissée sur une dizaine de mètres. L’un des engins disponibles au catalogue de Hyundai Construction Equipement Maroc (HCEM). HCEM, c’est le nom du distributeur exclusif du groupe coréen Hyundai Heavy Industries (HHI). Une entité nouvellement créée afin de prendre part aux multiples chantiers du Royaume, notamment en matière de modernisation des infrastructures de base. Comment ? En proposant toute une gamme d’engins de chantier (pelles sur chenilles ou sur pneu, chargeurs sur roues…), d’outillages de manutention (chariots tracteurs, gerbeurs électriques…) et de matériel de magasinage (transpalettes, empileurs, chariots élévateurs…).
Au-delà d’être diversifiée, cette gamme se veut surtout un bon rapport en termes de robustesse et de prix. De plus et pour accompagner son déploiement national, HECM compte dans ses rangs une équipe d’ingénieurs qualifiés et de techniciens bien formés. Un aspect crucial dans un secteur aussi pointu que la construction.
Par ailleurs et pour réussir sa mission, HCEM s’est dotée d’une structure à la hauteur de ses ambitions, dont le showroom situé sur la route de Zenata (Casablanca) et inauguré par Amine Belkhouya et J.C Jung respectivement président de HCEM et directeur général de Hyundai Heavy Industries. D’une surface totale couverte de 3.000 m2, cette représentation qui abrite également le siège social de la société, a nécessité un investissement de l’ordre de 20 millions de dirhams, auxquels il faudrait ajouter 40 autres millions qui constituent le stock de démarrage.
Bref, HCEM a mis toutes les chances de son côté pour se forger une image forte, à l’instar des autres pays du Maghreb où la marque détient entre 25 et 85% de parts de marché. A ce titre, Jaafar Tahiri, directeur général de HECM, s’est montré très confiant, ambitionnant 15% de parts de marché en 2009 et 20% l’année suivante. Mais une telle croissance ne se fera qu’avec la couverture des autres régions du pays. Seront bientôt finalisées les représentations de Tanger et Nador, alors que celle d’Agadir est déjà opérationnelle. Des villes stratégiques lorsqu’on sait qu’elles regorgent de gros chantiers.


Hyundai Heavy Industries : Un géant de la construction


Le début de Hyundai Heavy Industries (HHI) dans le domaine de l’industrie lourde remonte à 1972, lorsque sur une vaste plage déserte ont été entamés les travaux de son premier chantier naval. Depuis, HHI s’est développée pour devenir une grande société multinationale intégrant six divisions : construction navale, offshoring, installations industrielles et engineering, moteurs et machines, systèmes électro-électriques, matériels et équipements de construction. Aujourd’hui, HHI est le premier chantier naval au monde, et se positionne parmi les leaders mondiaux dans chacune de ses autres activités. Son chiffre d’affaires annuel est de l’ordre de 20 milliards de dollars, dont 2,7 milliards réalisés par la division Equipements de construction.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *