IAM : le chiffre d’affaires croît de 10%

IAM : le chiffre d’affaires croît de 10%

Maroc Telecom boucle l’exercice 2006 avec une croissance de 10,1% de son chiffre d’affaires établi à 22,615 milliards de dirhams. Le bon comportement de l’ensemble des activités de l’entreprise explique cette bonne performance, comme l’a déclaré Abdeslam Ahizoune, président du directoire : «L’année 2006 est excellente. Sur l’ensemble de nos activités, le marché a bien réagi à nos offres innovantes, au point que la croissance des revenus a, une nouvelle fois, dépassé nos attentes».
A noter que sur le quatrième trimestre 2006, le chiffre d’affaires consolidé de l’opérateur de téléphonie s’est établi à 5,532 milliards de dirhams, en hausse de 5,1%. «Cette progression est affectée pour 109 millions de dirhams par une réappréciation ponctuelle des cartes prépayées non activées chez les distributeurs», explique le communiqué issu du groupe. Retraitée de cet élément non récurrent, la croissance du chiffre d’affaires s’établit à 7,2% .
Par segment, le mobile réalise une croissance de 15% de son chiffre d’affaires brut, s’établissant à 14,7 milliards de dirhams. Ce qui s’est traduit par une augmentation de 30% du parc mobile. Sur ce segment, environ 2,5 millions de nouveaux  clients ont été enregistrés en 2005, portant le parc mobile d’IAM à 10,71 millions de clients.
Les offres innovantes développées en 2006, avec notamment la généralisation des offres illimitées à l’ensemble des forfaits, l’introduction de la carte SIM à 30 dirhams (dont 10 dirhams de crédit de communication), ont participé à ce résultat.
A préciser que c’est l’Internet haut débit qui réalise la plus forte progression du parc , soit 59% à la fin 2006. Cet essor de la connexion haut débit associé au  dynamisme du segment téléphonie publique (croissance de 15%) et à  la croissance du trafic international (+11%) ont impacté positivement l’activité fixe et Internet, qui a connu un chiffre d’affaires brut en hausse de 5,6% à 12,6 milliards de dirhams. Sur le segment entreprises et opérateurs, Maroc Telecom a réalisé une progression de 13%, situés notamment par les différentes baisses tarifaires opérées depuis le début de l’année. La facture moyenne mensuelle «voix» a augmenté de près de 3% en 2006.
A l’international, Mauritel, filiale mauritanienne de Maroc Telecom voit son activité mobile en forte augmentation. Ainsi, Mauritel Mobiles a réalisé un chiffre d’affaires brut de 688 millions de dirhams, en hausse de 19,9%, avec un parc de 601 221 clients, en hausse de 29,2%. Pour sa part, l’activité fixe régresse. Avec un parc de 37.447 lignes, Mauritel Fixe a réalisé un chiffre d’affaires de 309 millions de dirhams, en baisse de 6,9%.
Dans l’ensemble, cette progression de 10% du chiffre d’affaires de Maroc Telecom devrait normalement avoir de bons échos à la Bourse de Paris et à celle de Casablanca où le titre Maroc Telecom est simultanément coté depuis décembre 2004.

L’envol de l’Internet

Alors que le parc fixe, établi à près de 1,27 million de lignes, est en baisse de 5,6% en décembre 2006 par rapport à décembre 2005, le parc ADSL poursuit sa croissance. Ainsi, 142.000 nouvelles lignes sont venues s’ajouter au parc ADSL (+59%), lequel atteignait 384 000 lignes à la clôture de l’exercice 2006. Pour fidéliser et attirer de nouveaux clients, Maroc Telecom a lancé en septembre dernier de nouvelles offres de téléphonie fixe illimitées, baptisées Phony, permettant à ses clients d’appeler sans limites tous les numéros fixes Maroc Telecom aux niveaux local et national. Le succès de ces offres s’est traduit par une stabilisation du parc au 4ème trimestre. Le chiffre d’affaires brut de l’activité fixe et Internet du 4ème trimestre, qui ne bénéficie plus de l’effet positif des aménagements tarifaires engagés au cours du dernier trimestre 2005, s’établit à 3 198 millions de dirhams, en hausse de 3,5%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *