IAM teste sa future offre Internet ADSL

L’année 2003 sera l’année de l’ADSL au Maroc. Après plusieurs reports, Maroc Telecom s’est décidé enfin de lancer son offre d’accès Internet haut débit ADSL (Assymetrical Digital Subscriber Line). Actuellement, l’opérateur historique procède à des tests sur deux villes : Rabat et Casablanca. Si les résultats de ces derniers sont concluants, la Direction Internet lancera officiellement une offre d’accès Internet basée sur cette technologie d’ici le mois de mai prochain. Le prix de commercialisation sera de l’ordre de 500 DH par mois.
Concrètement, l’ADSL, en français, «Réseau de Raccordement Numérique Asymétrique», permet de faire passer de hauts débits sur la paire de cuivre utilisée pour les lignes téléphoniques. Ainsi, l’internaute surfera sur le Net à une vitesse supérieure à une connexion normale. Les débits constatés sont généralement de 10 à 25 fois plus élevés qu’un modem classique de 56K. Cependant, le futur utilisateur doit disposer d’un boîtier (modem) spécifique qui sera livré en pack par son fournisseur d’accès Internet. Le recours à l’ADSL est une solution pour parer aux lenteurs d’accès rencontrés par les internautes qui se connectent par un accès normal. C’est aussi, une opportunité pour les cybercafés et les PME/PMI pour disposer d’une bonne qualité de connexion. Sur le plan de l’infrastructure technique liée à l’ADSL, IAM a déjà déployé des répartiteurs (DSLAM) dans ses centraux téléphoniques de Casablanca et de Rabat grâce à l’appui technique de la firme française Alcatel. Si les détails sur le contenu de cette nouvelle offre n’ont pas été rendus officiels jusqu’à présent, les professionnels s’attendent à des accès avec des vitesses qui peuvent atteindre un mégabit.
Le volume basique de transfert de données sera de l’ordre de 650 mégabits. Comme l’offre ADSL sera commercialisée également par les autres fournisseurs d’accès, l’opérateur a organisé une réunion d’information, conformément aux exigences de l’Agence Nationale de Réglementation des Télécoms (ANRT), avec certains d’entre eux (Wanadoo, MTDS et AtlasNet). Objectif : les tenir au courant de l’état d’avancement des préparatifs de vente de l’ADSL sur le marché local et les termes de vente de ce nouveau service.
Actuellement, le marché de l’accès de l’Internet, qui dispose d’une bande passante de 310 mégabits/s, reste monopolisé par Maroc Telecom, qui est à la fois grossiste et détaillant. Seuls trois fournisseurs d’accès résistent encore en attendant la libéralisation du marché de la téléphonie fixe : Wanadoo, MTDS et Atlasnet. Le nombre d’abonnés par ligne téléphonique (RTC), quant à lui, ne dépasse pas 75.000. Celui des utilisateurs varie entre 800 mille et un million d’internautes. Sur le plan du nom de domaine .ma» (.press, .org, .net, .co…), les sites Web recensés sous cette extension ne dépassent pas la barre de 4.500. A rappeler que le Maroc est le 101ème pays au monde à être connecté au noeud Internet en novembre 1995.

Pour en savoir plus sur l’ADSL : www.dslvalley.com/faq.html

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *