IBM s’allie à Distrisoft

IBM n’y va pas par quatre chemins. Son objectif est clair. Développer une offre de services qui puisse abattre tous ses concurrents. Et pour ce, cet opérateur préfère sous-traiter la partie commercialisation à de tiers opérateurs qui font du domaine technologique et commercial leur principal métier ainsi que pratiquer des stratégies commerciales agressives. La mise en application de sa nouvelle politique date de deux mois seulement. En Allemagne notamment, il n’a pas hésité à appliquer des tarifs préférentiels à ses logiciels à base de noyau Linux, distribués conjointement par IBM et Suse Linux AG, alliés depuis mars 2002.
Aussi, dans le cadre de sa nouvelle stratégie mondiale de développement, le constructeur informatique IBM compte se concentrer sur la production de certains produits.
La fabrication des processeurs PowerPC, qui équipent notamment la console de jeu Game Cube de Nintendo ou encore des téléviseurs Sanyo ou encore la production de ses puces de type ASIC (Application specific integrated circuit), conçues pour des équipements industriels seront renforcées.
Au Maroc, IBM semble miser gros sur le segment de la micro-informatique. Le dernier partenariat qu’il vient de conclure avec Distrisoft Maroc se base en effet sur un appui commercial qu’est censé apporter ce dernier dans l’objectif précis de relancer les ventes d’IBM sur cette branche. Distrisoft assurera, précise le contrat de partenariat, la commercialisation la distribution de la gamme PC Netvista, les portables Think Pad, les serveurs Intel ainsi que toute la gamme des serveurs xSeries, de nouveaux outils conçus pour gérer l’e-business .
Le partenaire commercial ne manque pas d’afficher son enthousiasme. Il a la pure conviction de pouvoir tirer un grand profit de cette nouvelle coopération. « En gérant l’offre produits d’IBM, Distrisoft bénéficie des relations de partenaire commercial d’IBM », résume-t-on.
L’histoire de création de Distrisoft mérite en effet un petit rappel. Lancée en 1991, la société avait pour mission de distribuer les produits Microsoft sur le plan national. Après onze ans d’existence, elle peut se vanter d’avoir un portefeuille de partenaires bien garni. Outre Microsoft, elle a pu tisser d’autres alliances notamment avec Compaq, Cisco et Tout dernièrement IBM. Employant 35 personnes et comptant un réseau de 800 revendeurs informatiques, répartis à travers différentes villes marocaines, son chiffre d’affaires connaît une progression moyenne de 45%. Le nouveau partenariat avec IBM saura-t-il porter ce taux à un niveau encore plus élevé ?

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *