IBM : Un 2ème centre à Rabat en attendant celui de Tanger

IBM : Un 2ème centre à Rabat  en attendant celui de Tanger

IBM est passée en seconde sur la voie de l’expansion de ses activités au Maroc jeudi dernier à Rabat. La firme a ouvert dans la capitale sa 2ème filiale dans le Royaume. L’initiative a été présentée comme un soutien au bureau de Casablanca et comme moyen de renforcer la capacité de la firme «à fournir ses solutions et ses services à une base de clients et de partenaires en pleine expansion». IBM est en effet fortement convaincue de ce que le marché marocain est porteur. Nick Redshaw, son directeur général pour l’Afrique du Nord et du Centre qui a supervisé la cérémonie, l’a dit nettement : parce qu’il enregistre des taux de croissance rangés parmi les plus élevés et parce que l’urbanisation y est galopante, le continent est une pièce maîtresse sur l’échiquier de la firme. La tendance devrait se conforter à terme, de nouvelles générations de classes moyennes se levant à l’horizon proche et élargissant d’autant la clientèle potentielle des produits innovants sur lesquels mise la société.
Parmi ces derniers, les solutions et les analyses proposées pour l’aménagement des villes intelligentes et les technologies nouvelles. Au demeurant, des tendances qui sont en train de changer la structure de l’offre d’IBM. «Aujourd’hui, a déclaré Nick Redshaw, notre activité est faite pour moitié de services quand le software et le logiciel ne représentent plus que 25% chacun».
Dans cette stratégie africaine, a affirmé Abdallah Rachidi Alaoui, P-dg d’IBM-Maroc, le Royaume occupe une place centrale. «IBM mise fortement sur le Maroc pour ses investissements, reconnaissant les opportunités favorisées par un taux de croissance fort et un marché de plus en plus compétitif». «C’est dans cette optique, a-t-il ajouté, que la firme coopère avec l’administration marocaine au programme intitulé «Gouvernement plus intelligent» et qu’elle a élu la ville de Rabat aux projets «Smarter cities challenge, corporate social corps et executive service corps». Tous projets qui visent à faire des groupements urbains des lieux de vie».
En fait, a estimé le premier responsable d’IBM-Maroc, l’ouverture des bureaux de Rabat est tout autant une réponse aux demandes de la clientèle qu’un moyen de se mettre à leur écoute pour mieux cerner leurs besoins. «Les bureaux d’IBM à Rabat constituent des investissements en compétences et compteront des ressources commerciales et de support technique dédiées, qui pourront répondre aux besoins du secteur public et de l’administration en général pour les aider à sécuriser leur activité, se transformer et accroître ainsi leur compétitivité, à travers l’amélioration de leur efficacité et de leur rentabilité grâce à l’innovation». Un schéma qui rappelle celui tracé par l’ouverture du centre d’innovation de Casablanca en 2008, alors le premier en Afrique. Qu’il ait essaimé depuis donne des idées aux stratèges d’IBM.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *