Idou Anfa fait peau neuve

Idou Anfa fait peau neuve

L’hôtel Idou Anfa a retrouvé des couleurs depuis la fin de ses gros travaux de rénovation qui ont coïncidé avec son dix-huitième anniversaire. Ne reste plus que le hall, l’entrée principale et les différents points de vente au rez-de-chaussée. Ces endroits seront redessinés de manière à être plus conviviaux et adaptés par rapport aux nouveaux volumes de clientèle dont est habitué l’établissement hôtelier Idou Anfa.
L’intervention à ce niveau nécessitera probablement la fermeture de l’établissement pendant 40 jours entre le mois de juillet et août 2006. La mise à niveau de l’infrastructure et des services a coûté 20 millions de dirhams. Aujourd’hui, les chambres et les suites sont prêtes, ainsi que la façade extérieure, les salles de réunions, le night-club, etc. Le raccordement à l’internet est généralisé. La salon panoramique situé au sixième étage est animé actuellement par un duo bulgare.
Quant au night-club dirigé par l’hôtel, appelé à tronquer l’appellation de «Diamant Vert» par celle de l’«Etoile», il se fait doucement et sûrement une place dans le Casablanca by night grâce à ses soirées à thème fort prisé par une certaine clientèle.
Cet effort s’avère  payant. Depuis la fin des rénovations des chambres, en juin dernier, jusqu’à la fin novembre, les chiffres sont éloquents : une progression de 12% au niveau du chiffre d’affaires et des taux d’occupation de plus de 70%. Sur la fin de l’année, les réservations n’ont pas dépéri, cela bien que la fin de l’année coïncide avec un week end, c’est-à-dire une période défavorable à l’hôtellerie casablancaise.
Pour retenir la clientèle, le staff use d’imagination pour confectionner une  carte unique à 850 dirhams avec toutes les accommodations et le rituel accompagnant une nuit de Saint-Sylvestre. La direction générale maintient ce prix assez accessible par rapport à la concurrence pour plusieurs raisons : «d’abord, on ne change pas une formule qui gagne. C’est la troisième fois que nous reconduisons cette offre, améliorée au fil du temps et basée sur un bon rapport qualité-prix, déclare le directeur général, Jerfaoui Hassani Habib. Comme les années précédentes, ce sera une soirée destinée aux familles et où l’accent est mis sur la quiétude et le confort de la clientèle. «La convivialité est l’une des marques de la maison», ajoute Jerfaoui. Le staff est en train de réfléchir à la meilleure formule. Les procédures pour la certification ISO 9001 sont toujours en cours, l’établissement rêvant de devenir le premier hôtel labellisé sous cette norme. Sur le plan social, l’hôtel peut déjà se targuer d’être l’un des rares établissements marocains où la saisonnalité n’est pas de mise avec un personnel assez stable.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *