Igrane : un fonds et des défis

Igrane : un fonds et des défis

Un fonds d’investissement spécial  Souss-Massa-Drâa. Avec « Igrane »,  un fonds de 200 millions Dh, cette région veut développer ses activités économiques. L’annonce officielle de la mise en place de ce fonds a été faite le mardi 9 mai, à Casablanca et la veille à Agadir, par Aziz Akhannouch, président de la région Souss-Massa-Draâ et Mohamed Kettani, directeur général d’Attijariwafa bank. « Notre ambition pour la région a été toujours grande. Ce fonds va accompagner le développement des PME régionales et aura un impact essentiellement sur le secteur du tourisme, de la pêche et de l’agriculture  », précise Aziz Akhannouch, également président d’«Igrane». Sur la même longueur d’ondes, Mohamed Kettani note que la gestion de ce fonds est confiée à la société de gestion, «Régional gestion». « Souss-Massa-Draâ est une région qui a de multiples potentialités. Ce fonds, dédié à la PME-PMI, est ouvert à tous les porteurs de bons projets. L’objectif est de promouvoir des activités visant le développement du tissu économique de cette partie du Maroc riche en atouts. Igrane est d’ailleurs un terme amazigh qui veut dire, une parcelle de terre fertile !».
En plus du Conseil régional Souss-Massa-Draâ et d’Attijariwafa bank, les autres promoteurs de ce fonds sont la Banque centrale populaire (BCP), la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), le Crédit agricole du Maroc et le groupe Holmarcom. 
D’une taille globale de 200 millions de Dh,  « Igrane » peut aller jusqu’à 500 millions de Dh.
Le portefeuille de ce fonds est constitué de 25 à 30 participations avec un ticket minimum d’intervention de 2 millions de Dh. Le plafond d’investissement dans un même projet a été fixé à 15 % du montant total du fonds tandis que la durée de détention des participations oscille entre 5 et 7 ans. En fait, « Igrane » vise des investissements minoritaires représentant entre 10 et 30 % du capital de la société cible.  Cependant, le grand problème dont souffre cette région qui a un fort potentiel de développement est lié à l’eau. D’ailleurs M. Akhannouch en est concient qui a insisté fortement sur le déficit hydrique de Souss-Massa-Draâ. Il a appelé les pouvoirs publics et les acteurs concernés au niveau régional à mobiliser leurs efforts pour résoudre cette problématique de taille au carrefour de tous les secteurs économiques de la région et qui engage l’avenir de cette dernière.


 Igrane : mode d’emploi


Le fonds « Igrane » est géré par « Régional Gestion ». Les axes
d’intervention de cette société de gestion concernent :
• L’identification des opportunités d’investissement
• L’évaluation des opportunités d’investissement et de désinvestissement
• La proposition et la mise en œuvre de la stratégie générale
d’investissement
• La gestion et le suivi du portefeuille de participations.
Les promoteurs de ce fonds annoncent que « l’accomplissement de ces missions sera assuré par une équipe de gestion composée de financiers et de connaisseurs de la région Souss-Massa-Drâa qui procéderont à la prospection/réception, puis à la sélection des opportunités d’investissement, à travers un ensemble de diligences, dans la plus grande confidentialité ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *