Immobilier : Emaar lance la première phase de Tinja

Immobilier : Emaar lance la première phase de Tinja

La première phase de «Tinja», au sud de Tanger, est fin prête. Ce projet lancé par Emaar Maroc est  développé dans le cadre d’un mémorandum d’entente signé entre ce géant immobilier émirati et l’Etat portant sur une valeur de 43,5 milliards de dirhams et concernant aussi des projets à Rabat «Saphira» et à Marrakech «Oukaimeden».
«Nous sommes convaincus que Tinja réalisera nos objectifs pour soutenir la croissance globale du pays, notamment grâce à son secteur touristique à fort potentiel. Les maisons de «Tinja» comprennent un ensemble de cabanons, maisons urbaines, appartements et villas. En plus, « Tinja » offre des hôtels, plages et clubs sportifs, des magasins commerciaux et autres attraits de loisirs, le tout dans un lieu pittoresque vert», a précisé Naaman Attalah, directeur exécutif d’Emaar, lors d’une conférence de presse, vendredi 24 août, à Rabat.
S’étalant sur 300 hectares, «Tinja» est situé près de la cité historique de la ville du détroit et à proximité de la forêt et d’un estuaire. Ce projet comprend 2.500 résidences construites aux bords de la côte Atlantique.
La filiale marocaine d’Emaar Properties PJSC sise à Dubaï entame donc la phase de commercialisation de ce produit immobilier haut de gamme. Le centre de vente d’Emaar Maroc sur la corniche de Rabat a été officiellement inauguré vendredi dernier.
Et fait, c’est sur le côté ouest de la capitale que «Saphira» verra le jour. D’une valeur de 3,1 milliards de dollars, ce projet, s’étalant le long de plus de 10 kilomètres de corniche, veut devenir un centre de loisirs et de tourisme de Rabat.
«Le Maroc a réalisé, grâce au tourisme, des pas de géants dans la croissance économique. Le pays dispose d’un impressionnant taux de croissance du PIB, c’est un marché émergent réalisant la croissance la plus rapide de la région. Le Maroc est un marché-clé dans l’expansion géographique d’Emaar en concordance avec notre vision 2010 pour devenir la plus importante société dans le monde», rappelle M. Attalah.
Emaar détient 30 % de la Banque de Dubaï, spécialisée dans le secteur bancaire commercial. Elle est également l’actionnaire principal dans Amlak Finance, la première société de financement islamique domestique aux Emirats Arabes Unis. Au cours des six premiers mois de cet exercice, le géant immobilier a généré un profit net de 893 millions de dollars et des revenus de près de 2,199 milliards de dollars.
Rappelons qu’Emaar Maroc a également collaboré avec Onapar, du groupe ONA, pour entreprendre des projets de développement de l’ordre de 12,4 milliards de dirhams. Ce partenariat vise à développer Amelkis II et III à Marrakech, et Bahia Bay entre Casablanca et Rabat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *