Immobilier en 2013 : Beaucoup d acquis mais toujours en crise

Immobilier en 2013 : Beaucoup d acquis mais toujours en crise

2013 n’a pas été l’année de l’immobilier. Bien que les acquis du secteur en cette année écoulée ne soient pas des moindres, les résultats restent très timides. C’est ce qui se dégage de la newsletter mensuelle publiée par la Fédération nationale des promoteurs immobiliers (FNPI).

Ainsi, parmi les acquis repris dans cette publication, la FNPI revient sur l’amélioration des conditions d’investissements chez les notaires. Ainsi, il a été procédé à l’élaboration d’une formule d’amendement à apporter à l’article 12 de la loi 32-09 relative à l’exercice du métier de notaire.

Cet amendement vise à permettre au notaire de recevoir les déclarations des parties et procéder aux signatures de contrats en dehors de son étude, sans autorisation quelconque, et ce dans le ressort de la Cour d’appel où se situe son étude.

En effet, cet amendement est survenu suite aux difficultés opérationnelles, techniques et sociales rencontrées dans le cadre de l’application de cet article et qui a impacté négativement l’économie nationale et particulièrement la fluidité des opérations commerciales et immobilières et notamment celles liées au logement social. De ce fait, en attendant la promulgation de cet amendement, il a été accordé aux notaires la possibilité de procéder à la signature des contrats relatifs au logement social en dehors de leurs études, et ce compte tenu du nombre important de demandes pour ce type de logements au Maroc.

Et toujours en matière d’acquis, la FNPI rappelle sa dernière réunion en date avec le ministère de l’habitat et de la politique de la ville, où ce dernier s’est engagé à prendre toutes les dispositions nécessaires à même de favoriser l’investissement dans ce segment, à travers l’accompagnement des opérateurs dans l’identification du foncier approprié.

À ce titre, dans le but de réaliser 20.000 logements du programme gouvernemental visant la réduction du déficit en logements à près de 50% à l’horizon 2016, un calendrier de travail sera mis en place au courant de ce mois de janvier 2014, afin de mettre en œuvre les mesures d’accompagnement permettant la concrétisation des objectifs assignés à ce programme dont les premières livraisons s’effectueront entre les années 2015 et 2016.

Dans le même sillage, une réunion s’est tenue fin 2013 à Casablanca sur l’amélioration du climat des affaires et les actions à entreprendre pour la mise en œuvre du décret approuvant le nouveau Règlement général de construction (RGC) et en particulier la mise en place de guichets uniques d’autorisations d’urbanisme. Il a été décidé à sa suite la création du Comité régional de l’environnement des affaires (CREA) et la mise en œuvre du décret relatif au Règlement général de construction.

Avec toutes ces avancées, le secteur de l’immobilier reste toujours en crise. Pour la FNPI, le problème majeur que rencontre le secteur est le manque de liquidité bancaire dû à la crise. En effet, puisque les banques, en manque de liquidité, resserrent l’étau et n’accordent plus que 1 crédit sur 10 aux acquéreurs, cela impacte directement les ventes chez les promoteurs qui ne s’engagent plus dans de nouveaux chantiers.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *