Immobilier : Industrie-Habitat : le ticket gagnant

Immobilier : Industrie-Habitat : le ticket gagnant

Industrialiser l’habitat est le sujet du thème d’une journée d’étude qui s’est tenue mercredi 8 février à Casablanca. Cimentiers, spécialistes des matériaux de construction, architectes, bureaux d’études ont été présents à cette manifestation organisée
par le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme en partenariat avec l’Association professionnelle des cimentiers (APC) et la Société nationale de Sidérurgie (SONASID). Trois conventions ont été signées : entre le département de Taoufiq Hejira et l’Association des cimentiers pour la première, la SONASID pour la seconde et entre l’APC et l’Ecole nationale de l’architecture pour la troisième. Intervenant lors de cette première journée d’étude, Taoufiq Hejira a durci le ton. « Si de nombreux efforts ont été fournis en matière d’habitat social et d’encouragement d’accès à un logement décent dans notre pays, nous avons pris un grand retard en ce qui concerne les industries relatives au secteur de la construction », estime le ministre. Et d’ajouter qu’il est inconcevable qu’une bonne partie du tissu urbain national soit composée d’un habitat menaçant ruine. L’exemple de bâtiments qui sont construits chaque jour et qui ne respectent pas les règles de sécurité a également été avancé.
Du côté des industries, la journée a connu la participation de Salaheddine Mezouar, ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Mise à niveau de l’Economie. Pour ce dernier, cette activité, quoique importante de par ses débouchés, a besoin d’être développée. En 2004, elle a participé à hauteur de 6,6 % dans la production industrielle nationale générant près de 12,3 milliards DH et quelque 5 milliards DH de valeur ajoutée. Pour la même année, cette activité industrielle employait 24.000 personnes (5% de l’ensemble de la population active) pour 650 unités de production.
Les différentes interventions des professionnels se sont articulées autour de trois mots d’ordre : regroupement, sécurité et innovation. La journée d’étude a en outre été l’occasion de présenter les résultats des études sur l’industrialisation de la construction, les prévisions de production de logements ainsi que l’état des lieux et les perspectives de l’industrie nationale des matériaux de construction. Parallèlement, les participants ont eu à débattre des questions qui sont posées aujourd’hui au Maroc,
en matière de construction et de promotion de l’habitat et également en matière de développement de techniques et d’industrialisation des nouveaux procédés de construction.

 Étude sur l’analyse du secteur des matériaux de construction

Le ministère chargé de l’Habitat et de l’Urbanise vient d’annoncer les résultats de l’étude sur l’analyse du secteur des matériaux de construction. Une note de présentation de cette étude a été publiée. Ainsi, la branche de transformation des matériaux de carrière, qui constitue une composante de base des matériaux de construction, se place en terme de production parmi les 23 branches constituant le tissu industriel. Le secteur des matériaux de construction est composé aujourd’hui d’un nombre important d’unités de production et de façonnage couvrant la plupart des produits de base «grands matériaux» et ceux de finition ou techniques. Parallèlement à une production importante et variée, s’ajoute une importation très diversifiée et compétitive faisant du secteur l’un des vecteurs de développement économique du pays. L’ensemble des branches étant représentées pour le gros œuvre en ciment, chaux et fer à béton, et pour le second œuvre en appareillage sanitaire, électrique et menuiserie. Cette étude trace également les perspectives d’évolution de la consommation de matériaux de construction durant les années prochaines.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *