Immobilier : Le Jardin d’essais retrouve ses couleurs

Immobilier : Le Jardin d’essais retrouve ses couleurs

«Des propositions raisonnables et intéressantes «défiant toute concurrence» sont soumises actuellement par les autorités publiques aux locataires des logements domaniaux situés au centre du célèbre Jardin d’essais à Rabat, afin qu’ils puissent devenir propriétaires de leurs propres appartements à Salé», a indiqué, jeudi, Hassan Amrani, wali de la région de Rabat Salé-Zemmour-Zaer, gouverneur de la préfecture de Rabat.
Dans une déclaration à la MAP, M. Amrani a précisé que «ces appartements sont vendus sur le marché immobilier à 250 000 DH, mais exceptionnellement, il a été décidé, grâce aux efforts du ministère de l’Habitat, à travers le Fonds de solidarité de l’habitat (FSH) et de la préfecture de Rabat, de les céder aux concernés à un prix ne dépassant guère la somme 129.000 DH avec l’octroi de facilités de paiement des échéances estimées entre 500 et 800 DH par mois ».
Le wali a invité, à cette occasion, les concernés, dont le nombre est estimé par les locataires eux-mêmes à quelque 21 familles, à saisir cette opportunité intéressante et à évacuer dans de bonnes conditions ce site de 17 ha créé en 1914 et déclaré patrimoine national. «Les travaux de réaménagement du Jardin d’essais qui ont démarré en juillet dernier nécessiteront un financement de 23 millions de DH, dont 15 millions de DH proviennent du Fonds Hassan II pour le développement économique et social», a-t-il ajouté.
Ce jardin, qui constitue la mémoire vivante de la capitale, est situé au centre de la ville, reliant l’avenue Hassan II à l’avenue Okba, à l’Agdal et à la Place Bourgogne. Pour sa part, un groupe de locataires a exprimé, dans des déclarations à la MAP, son entière disposition à contribuer au succès de cette opération de réhabilitation afin que ce Jardin botanique demeure une infrastructure à la fois scientifique, culturelle et ludique.
 Les personnes contactées ont demandé l’octroi de facilités de paiement de leurs nouveaux logements. Certaines ont toutefois exprimé le souhait d’être relogées à Rabat au lieu de la ville de Salé. L’opération de démolition de quelques habitations situées sur le site du Jardin d’essais, supervisée par les autorités publiques, a débuté lundi dernier, a-t-on constaté, mercredi, sur place.  Le Jardin d’essais a été implanté sur le site de la première station de recherche agricole inaugurée en 1914 par le sultan Moulay Hafid.
Les spécialistes sont unanimes pour constater que cet espace vert abritant des espèces botaniques rares connaît une réelle dégradation, ce qui nécessite une intervention urgente pour préserver les collections vieilles végétales et restaurer les bassins envasés et les allées dévorées par les racines des figuiers de Banyans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *