Immobilier : Les ERAC changent de statut

Les sept Etablissements régionaux d’aménagement et de construction (ERAC) changent de statut. A la Chambre des conseillers, mardi dernier, le projet de loi N° 03-27 relatif à la transformation des ERAC en sociétés anonymes (S.A) a été adopté à l’unanimité.  Ces établissements portent désormais une nouvelle appellation, « Sociétés Al-Omrane » et font du holding d’aménagement d’Al-Omrane.
Ce projet de loi vise à mettre à niveau ces entités, à redresser leur situation financière et à améliorer leur capacité concurrentielle. Il vise également à développer les capacités de ces établissements à négocier en matière de financement et d’acquisition de terrains ainsi que leur efficacité de gestion. 
A la Chambre des conseillers, le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé du Logement et de l’Urbanisme, Toufiq Hjira a indiqué que «ce projet s’inscrit dans le cadre du parachèvement de la mise à niveau des entreprises publiques opérant dans le domaine de l’habitat en vue de satisfaire les besoins grandissants en matière de logement».
Tout en annonçant que «les ERAC ont permis d’assurer le logement d’une large frange de citoyens et contribué à l’amélioration des réseaux d’infrastructures dans les différentes régions du Royaume», M. Hjira a déploré «le fait que ses structures ont connu avec le temps et avec le changement de l’environnement économique et social quelques dysfonctionnements qui ont affecté leurs rendements, leurs équilibres financiers et les prix».
Créés en 1971, ces établissements avaient reçu pour mission de mettre en application la politique de l’Etat en matière de construction de logements économiques.
Mais, trente ans après, la situation financière des ERAC a été déséquilibrée. En fait, ces établissements devaient au CIH, plus d’un milliard de dirhams. Après un recours en justice, un premier versement de 300 millions a été effectué en juillet 2004, et un deuxième, de 500 millions, en décembre 2004.  
En changeant de statut, ces entités devraient mieux accomplir leur mission. En rejoignant Al-Omrane, les ex-ERAC auront comme missions de réaliser des actions d’aménagement et de lotissement de terrains destinés à la promotion de l’habitat social en partenariat avec le secteur privé, de résorber les bidonvilles et l’habitat insalubre et de développer la maîtrise d’ouvrage urbaine et sociale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *