Immobilier : Les Parcs de l’Agdal bientôt prêts

À Marrakech, les Parcs de l’Agdal offrent de l’immobilier de luxe sur une superficie de 15 hectares. Les travaux vont bon  train et les premières livraisons sont attendues pour le mois de juin prochain. Sur la route d’Amizmiz, le projet offre une superbe vue panoramique sur les montagnes de l’Atlas.  « Ce projet intéresse aussi bien les Marocains que les étrangers. Beaucoup de Marocains, et même des Marrakchis, ont préféré acquérir des logements dans les Parcs de l’Agdal », annonce Jean Pozzo Di Borgo, le directeur général de « Eden Développement». Cette société, fondée en 1999, est chargée de la promotion immobilière du complexe. Derrière ce dernier, il y a un grand nom du monde de la mode, Simon-Xavier Gherrand-Hermès. «Il faut toujours penser à l’avenir. Une résidence dans les Parcs de l’Agdal est un bon investissement! Dans les dix prochaines années, ce projet sera le centre de la ville», précise cet homme d’affaires de renommée internationale.
Les Parcs de l’Agdal offrent des résidences de haut standing où la verdure luxuriante a une place de choix. Pour une Douiria ( des appartements-jardins) ou une Dar ( grands appartements ), il faut compter entre 2 à 5 millions de dirhams. Les villas sont proposées à partir de 8 millions de dirhams.
La superficie des Douirias oscille entre 90 et 120 m2, des Dars entre 180 et 320 m2 alors que celle des villas est de 300 à 400 m2 habitables sur 2.000 m2 de jardin. «Un appartement témoin sera prêt au cours du mois de mars prochain. En plus d’offrir un immobilier de qualité, nous sommes aussi à l’écoute de nos clients», affirme Karim Daifliame, le directeur commercial de «Eden Développement». Réalisé en partenariat avec le Crédit du Maroc, ce projet a nécessité une enveloppe budgétaire de 200 millions de dirhams. Appelé Parcs de l’Agdal, ce complexe se veut «un havre de paix dans la nature». Dans les Parcs de l’Agdal, ce n’est pas le lieu bâti qui dicte sa loi au paysage, mais c’est plutôt le paysage qui s’affranchit du bâti en lui demandant de le considérer dans son être propre», lance Jean-Charles Mazet, le paysagiste du projet. En effet, «Eden Développement» est en cours de certification internationale ISO 9001 version 2000 pour le management et ISO 14001 pour le respect de l’environnement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *