Immobilier : Nouveaux jalons pour la compétitivité

Du nouveau dans le secteur de l’immobilier au Maroc. Deux chartes organisant ce domaine ont été signées hier, mardi 12 septembre, à Rabat, entre le ministère de tutelle et les professionnels du domaine. La cérémonie s’est déroulée lors  d’une rencontre sur la «Qualité, stabilité et durabilité dans le secteur
de l’habitat» au cours de laquelle le département de l’Habitat a également annoncé la création d’un Centre national de recherche de l’habitat.
Les documents signés sont la Charte nationale de la normalisation dans le secteur
de l’habitat et de la construction et de la Charte nationale de l’industrialisation dans le bâtiment.
L’objectif est de «pérenniser et développer les acquis du secteur de l’immobilier et d’asseoir les jalons d’un système de production plus compétitif et attractif».
Ces chartes impliquant les divers intervenants du secteur ont été signées par le ministre de tutelle, le ministre de l’Equipement et des Transports et le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Mise à niveau de l’économie. Ont également apposé leur signature au bas de ces documents l’Ordre national des architectes, la Fédération marocaine de l’industrie et des matériaux de construction, la Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics (BTP), la Fédération nationale de l’immobilier, l’Union des lotisseurs et promoteurs immobiliers du Maroc, l’Association professionnelle des cimentiers et la Fédération marocaine du conseil et de l’ingénierie et la Société nationale de sidérurgie.
«Le Centre national de recherche de l’habitat sera à l’écoute des divers intervenants dans le secteur de l’immobilier. Il va d’ailleurs rassembler les professionnels de ce domaine », nous a déclaré Ahmed Toufiq Hjira, ministre délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme.
Par la même occasion, M. Hjira a fait le bilan du secteur de l’immobilier durant le premier semestre 2006, en soulignant que «le rythme du développement du secteur de la promotion immobilière est toujours en progression depuis les trois dernières années». Ainsi, la valeur ajoutée du secteur devrait atteindre cette année près 26 milliards de dirhams, soit une hausse de 35 % par rapport à l’année 2002. En matière de postes de travail, le secteur de la promotion immobilière emploie 700.000 personnes et crée, en moyenne, 50.000 emplois par an. Le secteur immobilier a été également marqué par l’arrivée d’investisseurs étrangers au cours de ces dernières années. Après les Malaisiens, les Qataris et les Espagnols, c’est au tour des Turcs de s’intéresser au Maroc. Faruk Ozak, ministre turc des Travaux publics et de l’Habitat vient, en effet, de rencontrer M. Hjira qui l’a invité « à explorer les opportunités d’investissement offertes par le marché marocain et à échanger les expériences, les expertises et le savoir-faire ; notamment en matière de construction antisismique ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *