Immobilier : Tourisme : les Bahreïnis à Tanger

Immobilier : Tourisme : les Bahreïnis à Tanger

C’est demain, mercredi 17 janvier, que le bahreïni Gulf Finance House (GFH) lancera son projet  «Royal Resort Cap Malabata» à Tanger. Ce dernier fait partie du projet «Gateway to Morocco»  dont le coût global s’élève à environ 1,4 milliard de dollars.
La cérémonie de lancement de ce projet sera présidée par le Premier ministre Driss Jettou, en présence de Essam Youssef Janahi, président exécutif de GFH
Dans la capitale du détroit, GFH bâtira un projet à la fois touristique, commercial et résidentiel qui s’étend sur une superficie totale de129 hectares. Situé sur les plages de la Méditerranée et aux frontières de l’océan Atlantique, «Le Royal Resort Cap Malabata» est le premier projet de cette banque d’investissement au Maroc.
GFH a déjà réalisé des projets de même envergure en Arabie Saoudite, aux Emirats Arabes Unis,  au Qatar, en Allemagne, en Espagne et même en France et à Bahreïn.
«L’environnement favorable aux affaires au Maroc, les accords de libre-échange avec l’Union européenne et les Etats-Unis et sa proximité à l’Europe, ont constitué des facteurs-clés dans notre décision d’investir dans le Royaume », avait précisé Essam Youssef Janahi, président exécutif de GFH, lors de l’annonce de ce projet au mois de juillet dernier.
En effet, SM le Roi MohammedVI avait présidé, le jeudi 27 juillet, au Palais royal de Casablanca, la cérémonie de signature de cette convention relative à ce projet touristique.
Ce complexe comprendra des cafés, des galeries, des zones de shopping exclusives, un beach house, un circuit de golf, un club équestre et un centre de conférences, ainsi que toute une gamme d’hébergements résidentiels et commerciaux.
C’est ainsi que «Royal Resort Cap Malabata» ambitionne de «fournira au monde international des affaires une destination exclusive pour les réunions d’entreprises, les congrès et les expositions».
Fondé le 16 octobre 1999 au Bahreïn, le Gulf Finance House s’intéresse aussi à Marrakech. Et c’est dans la ville ocre que « Gateway to Morocco» construira son deuxième projet sur le territoire national baptisé «Royal Ranches de Marrakech».
Contrairement au projet tangérois, les Bahreïnis veulent bâtir une cité équestre dans cette ville accueillant de plus en plus de touristes de divers pays. D’une superficie totale de 380 hectares, cette cité sera un complexe à usage mixte : sportif, de loisirs et résidentiel. Selon les responsables de GFH, ce projet disposera d’un hippodrome de classe mondiale avec des installations vétérinaires, des écuries modernes et des tribunes exceptionnelles. Il comportera également des villas et appartements bâtis dans un «cadre paysager spectaculaire et des voies d’eaux époustouflantes sous forme de rivières et de lacs». 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *