Immobilier : Urbanisme : l’avis des professionnels

Immobilier : Urbanisme : l’avis des professionnels

Les débats vont bon train sur le projet du code de l’urbanisme. Le ministère délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme vient d’annoncer les premières propositions formulées suite à ces débats. Ces rencontres organisées dans les différentes agences urbaines devraient prendre fin la semaine prochaine. La première rencontre sur ce projet a eu lieu à Tanger, le mercredi 22 février. «Les documents d’urbanisme et leur mise en œuvre» est l’un des thèmes qui a suscité l’intérêt des participants. Dans le document récapitulant ces propositions, les professionnels aspirent à ce que «le code de l’urbanisme prévoit un seul «gérant» de l’urbanisation, en lui donnant plus de liberté pour réussir la gestion de la ville».
Selon le même document, les documents d’urbanisme doivent développer une forte concertation en amont, intégrant l’ensemble des institutions publiques et privées, les associations de population concernées ou à défaut la population directement et les ONG. L’autre proposition et non des moindres est relative à la durée d’application de ces documents. Elle doit être réduite de 25 ans à 10 ans pour les Schémas directeur d’aménagement urbain (SDAU) et de 10 ans à 5 ans pour les plans d’aménagement (PU). Les participants à ces rencontres ont suggéré une préservation des grandes infrastructures, des zones sensibles et une détermination des zones d’urbanisation, sans fixer un zonage spécifique. «Les documents d’urbanisme doivent permettre une diversité urbaine, une mixité sociale, traiter les articulations urbaines et rurales et sauvegarder les terroirs», ont-ils souligné.
Et d’ajourer : «Ces documents et leurs règlements doivent êtres déposés auprès du procureur du Roi pour une application immédiate des sanctions dans le cas d’une infraction».
«L’élaboration du code se base sur la concertation qui sera large et animée par les Agences urbaines. Ces dernières tenteront d’associer le maximum d’experts autour de ce projet. La concertation se fera aussi par Internet», annonce-t-on au département de tutelle. D’ailleurs, sur le site Internet de ce projet (www.codeurbanisme.gov.ma), une rubrique a été installée pour sonder l’avis des intéressés et rassembler leurs suggestions. Les internautes peuvent également émettre leurs propositions. En fait, le forum de discussion de ce site Internet commence à recueillir les premières impressions des internautes. Selon Taoufik Hjira, ministre délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme, « la réflexion ne se limitera pas uniquement aux cadres du ministère de l’Habitat ni à ceux des autres ministères, ni même aux universitaires. Désormais, dans notre pays, la refonte de l’urbanisme est un thème national, à l’instar des autres démocraties ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *