17ème Salon international du bâtiment à Casablanca : La durabilité en construction comme ultime préoccupation

17ème Salon international du bâtiment à Casablanca : La durabilité en construction comme ultime  préoccupation

Le Salon tient compte des recommandations du 2ème Conseil national de l’habitat qui mettent l’accent sur la durabilité et l’approche territoriale.

Le 17ème Salon international du bâtiment, prévu du 21 au 25 novembre à Casablanca sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, met en valeur le thème choisi pour son organisation. Cette thématique «Construire pour mieux vivre ensemble» a été fort exaltée, vendredi dernier à Rabat, par Abdelahad Fassi Fihri lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation de cet événement biennal. Une manifestation organisée en partenariat avec l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations.

Une forte pensée pour la durabilité

A propos du thème, le ministre de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, établit des rapports étroits entre celui-ci et la durabilité. «La construction connaît une dynamique. Elle est marquée par des nouveautés, notamment la durabilité, la qualité et l’efficacité énergétique», précise-t-il. Dans ce sens, un prix sera décerné lors du salon. Appelée «Qualité logement», cette consécration est destinée aux projets de logement social de l’ordre de 250.000 DH et respectant ce principe de durabilité ainsi que d’efficacité énergétique. Un deuxième prix est également prévu d’être remis. Il s’agit du «Trophée Qualité» octroyé aux projets labellisés «Iltizam».

Le Salon en chiffres    

Cet événement, dont la Côte d’Ivoire est l’invitée d’honneur, sera marqué par la participation de 56 pays. Quant à la surface du salon, elle s’étale sur 20.000 m3. Celle-ci abritera des sociétés nationales dont Al Omrane et d’autres étrangères, soit 660 exposants. Ce sont aussi 182.000 visiteurs qui y sont attendus. De plus, le Salon tient compte des recommandations du 2ème Conseil national de l’habitat qui mettent l’accent sur la durabilité et l’approche territoriale entre autres. Aussi, cet événement sera jalonné de rencontres scientifiques autour du bâtiment. La première étant intitulée «Construire responsable :
entre les aspirations résidentielles, le patrimoine ancestral et les impératifs de la modernité». Quant à la deuxième, elle est consacrée au «Cadre bâti et déterminants socio-économiques d’un vivre-ensemble : un écosystème orienté vers la convergence et l’action». 

Un programme dédié à la culture architecturale

En détail, le programme scientifique est destiné à mettre en avant la dimension culturelle indexée à un urbanisme durable. L’efficacité énergétique n’est pas en reste. Au-delà de ce salon, le département de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville est censé être acteur dans la stratégie relative à l’énergie. Le bâtiment représentant 30% de la consommation d’énergie. Outre cette question d’énergie, le département a pu réduire le déficit en habitat, notamment en 2010-2011. Une période marquée par une dynamique insufflée au secteur. Cependant, le ministère n’a pu répondre aux besoins des classes moyennes et démunies.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *