Actualité

Conservation foncière : tenue du conseil d’administration
L’Agence nationale de la Conservation foncière, du cadastre et de la cartographie a finalement tenu son conseil d’administration. Cela s’est passé vendredi 8 juillet à 17h au siège du ministère de l’Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes. Un rendez-vous qui est resté secret jusqu’à la toute dernière minute. Et pour informer le personnel des conclusions de ce conseil, le directeur général de l’agence, Taoufik Cherkaoui a invité les responsables des syndicats du personnel pour une réunion qui devait avoir lieu hier lundi 11 juillet dans l’après-midi. Une manière de débloquer la crise qui secoue cet établissement public.

Habitat : les Marocains d’Espagne soutenus
Le gouvernement espagnol a présenté des engagements après les événements d’El Ejido pour permettre aux Marocains résidant en Espagne d’accéder à l’habitat social. C’est ce que Nouzha Chekrouni, ministre déléguée chargée de la communauté marocaine à l’étranger, a déclaré en réponse à une question orale à la Chambre des représentants. Et d’ajouter que le gouvernement marocain n’épargnera aucun effort dans le cadre des commissions mixtes pour exhorter le gouvernement espagnol à honorer ses engagements concernant les facilités à accorder aux Marocains résidant en Espagne pour accéder à cet habitat. S’agissant de la hausse des prix des loyers qui puise la moitié des salaires des ouvriers marocains établis en Espagne et le refus des Espagnols de louer leurs maisons aux Marocains, la ministre a indiqué que cette question relève du côté contractuel entre les deux parties, ajoutant que ce problème ne peut être résolu que dans le cadre du marché immobilier public en Espagne. Elle a indiqué que la loi réglementaire espagnole 2000/4 relative aux étrangers, notamment l’article 13, stipule que les étrangers établis en Espagne de manière légale et dont les noms figurent sur les listes d’un centre municipal ont le droit de bénéficier du programme du gouvernement relatif à l’assistance en matière d’habitat dans les mêmes conditions que les ressortissants espagnols.

Lancement des travaux dans les bidonvilles de Sakouila et Thomas
Les travaux de la première  tranche du programme de recasement des ménages des bidonvilles Sakouila ont commencé la semaine dernière à la préfecture des arrondissements de Sidi Bernoussi à Casablanca. Le premier coup de pioche a été donné par le ministre délégué chargé de l’Habitat et de l’urbanisme, Taoufik Hejira. Il s’agit des travaux d’adduction d’eau potable et d’éclairage public. A douar Sakouila (cercle Ahl Loughlam), cette première tranche concerne les travaux d’éclairage public et du réseau d’eau potable. Les deux opérations mobiliseront des fonds estimés respectivement à 700.000 DH et 1,14 million DH. S’étendant sur une superficie de 6,5 ha, la première tranche du projet de recasement des ménages du bidonville Sakouila comprend 228 unités, dont 201 lots de terrain consacrés au recasement de 402 familles, avec un coût global de 31,82 millions DH. M. Hejira a également donné le coup d’envoi aux travaux de  la première tranche du lotissement Ahl Loughlam qui va accueillir les ménages  du bidonville de douar Thomas (cercle de Sidi Moumen), qui s’étale sur une  superficie de 30 ha. Le coût de cette tranche, dont les travaux prendront fin d’ici une année,  est évalué à 18,74 millions DH, dont 5,15 millions DH consacrés à la  construction des routes et le reste à l’assainissement.

Logements économiques : prêt de 150 millions de dollars de la Banque mondiale au Maroc
Le conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé un prêt de 150 millions de dollars pour «appuyer les efforts du gouvernement marocain pour créer un environnement favorable au secteur de l’habitat et améliorer de façon significative l’accès des pauvres, dans le milieu urbain, à un habitat salubre », estime un communiqué de l’institution financière. Cet emprunt sera versé en deux tranches, la première de 90 millions de dollars après l’entrée en vigueur de l’accord de prêt et la deuxième de 60 millions dans un délai compris entre 18 et 24 mois, à la suite de l’examen par la Banque des mesures gouvernementales mises en place conformément aux dispositions de l’accord de prêt. Les atouts attendus ont trait aussi à un meilleur accès au crédit hypothécaire pour les ménages à revenus modestes et /ou irréguliers grâce à des mécanismes de fonds de garantie et d’épargne logement, à la réduction des coûts des terrains résultant de réglementations d’urbanisme moins coûteuses, à des aides publiques au secteur de l’habitat mieux ciblées et à la création des emplois dérivés d’une activité accrue dans le secteur de la construction. Cette opération de la BM s’inscrit dans la logique de la stratégie de coopération avec le Maroc (CAS) pour les années fiscales 2006-2009 et appuie le deuxième objectif stratégique du CAS d’amélioration de l’accès à des services de qualité pour les segments les plus pauvres de la population. Elle appuie aussi l’objectif spécifique de réduction des bidonvilles, d’accès accru à un logement abordable pour les couches pauvres de la population et d’accélération de la croissance durable et de la création d’emplois.

Urbanisme : guichet unique à Sidi Kacem
Le guichet unique chargé de l’examen des demandes des autorisations de construction est entré en vigueur la semaine dernière à Sidi Kacem dans l’annexe de l’Agence urbaine Kenitra-Sidi Kacem. Ce système vise notamment la réduction des délais de l’examen des autorisations dans le domaine de la construction en vue  d’encourager l’investissement dans le secteur. La directrice de l’agence urbaine de Kénitra-Sidi Kacem, Hafida Aarab, qui s’exprimait à cette occasion, a souligné l’importance que revêt la mise en place du guichet unique qui consacre la politique de proximité, adoptée par le ministère de tutelle dans les domaines de l’habitat et de l’urbanisme afin d’augmenter le volume des investissements dans ces secteurs. Elle a ajouté que la principale mission de l’Agence urbaine est la réalisation des études relatives à la réhabilitation des quartiers défavorisés. L’Agence urbaine de Kénitra-Sidi Kacem avait adopté le système du guichet unique au niveau de la province de Kénitra le 21 février dernier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *