Actualité

Les constructions d’habitations personnelles exonérées de TVA
L’amendement présenté par la majorité est finalement passé. Ainsi, le seuil d’exonération accordée à toute nouvelle maison construite pour usage personnel a été élevé de 240m2 à 300m2. Du côté du ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme, l’on ne cache pas son satisfecit quant à cette disposition qui ne manquerait pas d’avoir un impact positif sur le logement de la classe moyenne.

Villes sans bidonvilles : le bilan à publier dans la presse nationale
Le programme national « Villes sans bidonvilles » fera l’objet en janvier prochain d’une évaluation globale effectuée en partenariat avec l’ensemble des partenaires, walis et gouverneurs en tête. Le bilan sera ainsi publié dans la presse nationale pour permettre à l’opinion publique de suivre de près l’évolution de ce programme qui vise à améliorer les conditions de logement pour près de 212.000 ménages dans 70 villes et ce, à travers l’éradication de près de 900.000 bidonvilles d’ici 2010. Actuellement, plus de quarante contrats de partenariat VSB sont engagés  entre le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme et les collectivités locales  et concernent 130.000 ménages.

La loterie au secours du bâtiment
Le séjour du ministre jordanien des Travaux publics et du Logement a été très fructueux. Yousef Yahya Hiasat a ainsi eu de nombreux contacts avec les responsables marocains, à leur tête le Premier ministre Driss Jettou et le ministre délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme, Ahmed Taoufik Hejira. Des entretiens qui ont porté sur la coopération bilatérale, notamment dans les domaines de l’habitat et de l’échange d’expériences. Etait également à l’ordre du jour l’expérience jordanienne en matière de financement des grands projets d’habitat et de logement en ayant recours aux fonds de loterie nationale. Les experts du ministère de l’Habitat se sont déjà mis au travail afin d’étudier les modalités et les possibilités de l’appliquer au contexte marocain.

190 députés débattent de l’habitat
Ce sont au total quelque 190 députés et sénateurs qui ont pris part au Forum mondial des parlementaires pour l’habitat, dont les travaux se tiennent du 10 au 12 novembre à Rabat. Ils étaient en effet 106 députés et sénateurs étrangers, venus de 39 pays à participer à cette manifestation organisée par la Chambre des représentants.

Bidonvilles : gare aux derniers de la classe
Les mauvais élèves du programme « Villes sans bidonvilles » seront sévèrement sanctionnés. C’est ce qu’a annoncé le ministre délégué chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme, Taoufiq Hejira la semaine dernière à Marrakech. A partir de l’année prochaine, la suspension de ce programme est à envisager dans  les villes qui n’auront pas respecté leurs engagements dans ce domaine. L’objectif de cette nouvelle approche est d’encourager les collectivités  locales à se mobiliser davantage et d’axer les priorités de ce programme sur  les villes les plus impliquées dans cette dynamique. M. Hejira a souligné, par ailleurs, que ce programme, qui s’inscrit en droite  ligne de l’Initiative nationale pour le développement humain, place le citoyen marocain et la préservation de sa dignité au centre des préoccupations nationales.

Al Omrane se tourne vers l’international
Le holding d’aménagement Al Omrane  signé lundi 14 novembre une convention de partenariat avec son homologue jordanien, l’Etablissement public du logement et de développement urbain. Cette convention, qui porte sur une période de trois années, tend à renforcer la coopération entre les deux entités, notamment en matière de résorption des bidonvilles et d’aménagement de nouvelles villes. Elle concerne également l’organisation de séminaires et de session de formation conjointe.

787 terrains acquis par la direction des Domaines en 2004
Quelque 787 terrains, d’une superficie totale de 516 hectares, ont été acquis par la direction des Domaines, selon son rapport d’activité 2004, rendu public fin octobre dernier. Alors que 404 terrains l’ont été par expropriation, les 383 autres sont le fruit d’opérations à l’amiable.  Les terrains privés constituent la plus grande partie avec 587 terrains, soit 63 % du total des acquisitions. Suivent les terrains collectifs (20%) et ceux du patrimoine immobilier des organismes sous tutelle de l’habitat  (15%). Les 2 % restants proviennent du patrimoine communal et Habous. Le montant global de ces acquisitions est passé de 218 millions DH en 2003 à 434 millions en 2004, soit une augmentation de 94%, indique le rapport.

Quand les architectes internationaux s’illustrent 
Des certificats de reconnaissance ont été remis à quatre architectes marocains lauréats de prix internationaux à l’occasion de la tenue de la conférence sur « Villes sans bidonvilles, programme au service du développement humain », organisée du 7 au 8 novembre à Marrakech. Il s’agit de Ben Abderrazak pour son projet « Mosquée Hay El Massira » de Marrakech.
La Fondation Holcim a, à son tour, organisé un concours d’architecture sur le thème «Les constructions durables » qui a connu la participation de 118 pays et de 1500 projets. L’Afrique était représentée par 140 candidats venant de 134 pays. Le Maroc, qui a présenté lors de ce concours plusieurs projets, s’est vu décerner plusieurs prix. Ainsi, Abdelghani Fenjiro a remporté le prix d’or pour son projet « Centre de formation des artisans » dans la province de Taroudant. L’architecte Meriem Soussane a remporté un prix pour son projet «Unité de logement respectant les aspects environnementaux dans une région semi-aride ». Les deux architectes marocains Hicham Ajami et Rachid Taj se sont vus attribuer des prix pour leur projet touristique réalisé par des matériaux locaux.

350 experts internationaux à Marrakech
Marrakech a été la semaine dernière un rendez-vous incontournable des experts de l’habitat du monde entier. Et pour cause, la conférence internationale sur le thème « Villes sans bidonvilles: un programme au service du développement humain » a réuni près de 350 participants issus de 20 pays représentant des dizaines d’organisations internationales telles UN-Habitat, Cities Alliances, USAID, l’AFD, le PNUD…. La conférence avait, signalons-le, pour objectif d’assurer un bon suivi des performances de ce  programme ambitieux et de mener des évaluations intermédiaires de manière  régulière et périodique et ce, dans la perspective de tirer les enseignements à  même de permettre les réajustements et réorientations nécessaires du programme au cours de sa mise en oeuvre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *